Un précédent report de nonante jours des restrictions venait à échéance aujourd'hui (lundi). Le ministère américain du commerce avait à l'époque déclaré vouloir accorder à Huawei davantage de temps pour respecter ses obligations contractuelles vis-à-vis des entreprises télécoms américaines, qui sont dépendantes de l'équipement de la firme chinoise. Huawei bénéficia également d'un sursis supplémentaire pour effectuer les mises à jour logicielles dans ses appareils existants. Rappelons qu'Huawei est l'un des principaux fabricants de smartphones au monde.

La firme ne vend pas de téléphones aux Etats-Unis, mais utilise par contre la technologie d'entreprises américaines. Huawei exploite par exemple le système d'exploitation Android de Google. Entre-temps, elle est occupée à développer son propre système d'exploitation, appelé HarmonyOS, afin de disposer d'une alternative.