Des réfugiés nord-coréens inquiets suite à un piratage

02/01/19 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Des Coréens du Nord, qui se sont réfugiés en Corée du Sud, se disent préoccupés par le piratage d'une banque de données contenant leurs informations personnelles. Des dizaines de personnes ainsi dupées se sont tournées vers les autorités, selon l'agence de presse Yonhap.

Des réfugiés nord-coréens inquiets suite à un  piratage

© Getty Images/iStockphoto

Des pirates encore inconnus ont eu accès aux noms, adresses et dates de naissance de quasiment mille migrants et ce, après qu'un ordinateur d'un centre qui soutient les Coréens du Nord réfugiés en Corée du Sud, ait été contaminé par un maliciel (malware). En Corée du Sud, on trouve en tout quelque 30.000 réfugiés nord-coréens.

Les autorités sud-coréennes ont annoncé le piratage vendredi passé. Depuis lors, une trentaine de plaintes ont été émises par des réfugiés concernés. Dans certains cas, ils demandent si leurs données personnelles peuvent être supprimées des systèmes en place. D'autres éprouvent des craintes quant au sort réservé aux membres de leur famille se trouvant encore en Corée du Nord.

Nos partenaires