Via une appli, les parents peuvent permettre aux poupées en question de parler avec leurs enfants, mais toutes ces conversations sont normalement stockées sur un serveur dans le nuage d'Amazon. CloudPet a cependant omis de bien sécuriser ce serveur. Il en résulte que - certes avec quelques difficultés quand même - des entretiens, photos et données e-mail ont été trouvées dans la base de données.

Selon Troy Hunt, des personnes mal intentionnées ont piraté cette dernière et en ont dérobé toutes les données. Elles n'accepteraient de restituer celles-ci que contre versement par CloudPet d'une certaine somme en bitcoins. Finalement, le fabricant a lui-même réinitialisé un backup, mais sans cependant avertir les utilisateurs de la fuite des données.

Entre-temps, les données ne se trouvent plus sur le web. Il n'empêche que Hunt met en garde les utilisateurs qui emploient leurs mots de passe CloudPet ailleurs aussi de ne plus le faire. Le risque que les criminels connaissent ces mots de passe, est grand. Et le risque que ces criminels testent ces mots de passe sur d'autres services, est tout aussi grand. # (Source: ANP)