Des pirates chinois ont volé des informations confidentielles du ministère américain de la Défense, affirme un conseil consultatif scientifique de la Défense dans un rapport. Il s'agit de renseignements sur les fusées américaines Patriot et les avions de chasse F35, destinés à mieux ajuster les systèmes d'armement propres.

Le rapport ne révèle pas où précisément les intrusions ont eu lieu, ni si le gouvernement chinois se trouve à l'origine de la cyber-attaque.

Les Etats-Unis et la Chine s'accusent mutuellement assez souvent de cyber-attaques et de cyber-espionnage. Dans un rapport publié plus tôt cette année par le spécialiste américain de la sécurité Mandiant, l'on affirmait qu'une unité de l'armée chinoise a espionné des années durant plus de 100 entreprises américaines. L'agence de presse des autorités chinoises a prétendu de son côté que la Chine a été elle-même la cible d'attaques - il était question de plus d'un million de systèmes piratés -, souvent en provenance d'adresses IP américaines.