Lundi, Trump a décidé de prolonger la suspension de certains permis de travail jusqu'à la fin de l'année. Les restrictions d'entrée sur le territoire américain par ce qu'on appelle une 'green card' - un permis de séjour - sont également prolongées.

'Cela va trop loin'

Sur Twitter, le directeur de Google, Sundar Pichai, lui-même originaire d'Inde, déclare que l'immigration 'a grandement contribué au succès économique des Etats-Unis'. Susan Wojcicki, CEO de YouTube et fille d'un migrant polonais, a déclaré pour sa part que la migration occupe une 'place centrale dans l'histoire du pays'.

Elon Musk, patron de la firme de construction automobile Tesla et de l'entreprise aéronautique SpaceX, a lui aussi fait savoir qu'il n'était pas d'accord avec la décision présidentielle. 'Il est certes judicieux de revoir le système des visas, mais cela va trop loin', écrit-il. Brad Smith, président de Microsoft, signale de son côté sur Twitter que 'ce n'est pas le moment de couper le pays des talents internationaux car cela revient à créer l'incertitude ou l'angoisse'.

Lundi, Trump a décidé de prolonger la suspension de certains permis de travail jusqu'à la fin de l'année. Les restrictions d'entrée sur le territoire américain par ce qu'on appelle une 'green card' - un permis de séjour - sont également prolongées.Sur Twitter, le directeur de Google, Sundar Pichai, lui-même originaire d'Inde, déclare que l'immigration 'a grandement contribué au succès économique des Etats-Unis'. Susan Wojcicki, CEO de YouTube et fille d'un migrant polonais, a déclaré pour sa part que la migration occupe une 'place centrale dans l'histoire du pays'.Elon Musk, patron de la firme de construction automobile Tesla et de l'entreprise aéronautique SpaceX, a lui aussi fait savoir qu'il n'était pas d'accord avec la décision présidentielle. 'Il est certes judicieux de revoir le système des visas, mais cela va trop loin', écrit-il. Brad Smith, président de Microsoft, signale de son côté sur Twitter que 'ce n'est pas le moment de couper le pays des talents internationaux car cela revient à créer l'incertitude ou l'angoisse'.