L'association de défense des consommateurs norvégienne Forbrukerrådet a effectué des tests sur des montres de différentes marques, dont Gator et SE Tracker. Il en ressort entre autres que des personnes mal intentionnées pourraient les pirater, afin de pouvoir les tracer, les mettre sur écoute à distance, voire entrer en contact avec les enfants qui en porte une. L'association des consommateurs norvégienne se dit préoccupée par le fait que ces montres stockent et transfèrent des données sans qu'elles soient cryptées. Les fabricants des montres en question signalent que les problèmes sont entre-temps résolus ou en passe de l'être à tout le moins.

Avec une montre GPS, les parents peuvent surveiller leur enfant à distance et l'appeler en cas de nécessité. De son côté, l'enfant peut téléphoner à ses parents ou grands-parents quand il le désire. La fonction SOS de la montre peut cependant être désactivée à distance, semble-t-il.

Deux des marques prises en compte dans le test norvégien sont aussi disponibles dans notre pays. Il s'agit de Gator et de SE Tracker. Test-Achats a déjà sollicité une interdiction. Le service des consommateurs invite aussi le SPF Economie et la Commission vie privée d'entamer une enquête à propos de l'ensemble des montres intelligentes pour enfants. (ANP/EB)