Selon les autorités géorgiennes, le site web du président "a été attaqué lundi midi par des hackers" et "une enquête est en cours à propos de ces incidents". Les deux principales chaînes de télévision en Géorgie, à savoir Maestro et Imedi TV, ont également été touchées. "Nous n'avons toujours pas accès à tous nos systèmes", a expliqué un avocat d'Imedi TV à des journalistes. Les chaînes ont donc temporairement cessé d'émettre.

On ne sait pas qui est responsable de ce piratage. En 2008 déjà, la Géorgie avait fait l'objet d'une attaque de ce genre. A l'époque, Tbilissi avait accusé le Russie, mais Moscou avait démenti toute participation à cet incident.