Le Threat Analysis Group de Google, chargé de perturber les activités des hackers et de prévenir les utilisateurs, a signalé hier lundi sur un blog qu'au cours des deux dernières semaines, les pirates russes de Fancy Bear ont expédié des courriels d'hameçonnage à l'entreprise de médias ukrainienne UkrNet. Au moyen de ces messages de 'phishing', les hackers tentent de mettre la main sur les données de connexion (login) des utilisateurs.

De son côté, la Russie dément avoir recours à des hackers contre ses ennemis. Google n'a pas révélé si les tentatives observées ont été couronnées de succès. L'entreprise a également fait mention d'activités de piratage lancées à partir de la Biélorussie et ciblant les autorités polonaises et ukrainiennes. En outre, des hackers établis en Chine auraient envoyé à des 'entités européennes' des pièces jointes contenant des virus.

Le Threat Analysis Group de Google, chargé de perturber les activités des hackers et de prévenir les utilisateurs, a signalé hier lundi sur un blog qu'au cours des deux dernières semaines, les pirates russes de Fancy Bear ont expédié des courriels d'hameçonnage à l'entreprise de médias ukrainienne UkrNet. Au moyen de ces messages de 'phishing', les hackers tentent de mettre la main sur les données de connexion (login) des utilisateurs.De son côté, la Russie dément avoir recours à des hackers contre ses ennemis. Google n'a pas révélé si les tentatives observées ont été couronnées de succès. L'entreprise a également fait mention d'activités de piratage lancées à partir de la Biélorussie et ciblant les autorités polonaises et ukrainiennes. En outre, des hackers établis en Chine auraient envoyé à des 'entités européennes' des pièces jointes contenant des virus.