Tout détenteur de bitcoins ou d'autres crypto-espèces connaît Blockfolio: l'une des applis les plus utilisées pour contrôler l'état d'un portefeuille numérique. Ces derniers mois, l'appli a été progressivement étoffée par une nouvelle fonctionnalité, dont Signal: une plate-forme de communication via laquelle l'équipe à l'initiative d'une crypto-monnaie peut partager des messages dans l'appli. Et c'est précisément là qu'il y a eu un problème ce matin. Des hackers ont en effet réussi à pénétrer dans Signal et à envoyer aux utilisateurs de Blockfolio des messages, surtout haineux. Comme celui signalant que dorénavant, les noirs n'auraient plus accès à Blockfolio. Des liens vers du contenu pédopornographique ont également été incorporés à des messages. Ces derniers furent dans certains cas aussi acheminés chez des utilisateurs via des notifications. Quelques utilisateurs virent par exemple l'icône du bitcoin dans l'appli être soudainement remplacée par une image pornographique. D'autres suivirent brusquement le 'Nigga Coin'.

Réaction de Blockfolio

Dans un tweet, Blockfolio a très vite confirmé le piratage, tout en insistant sur le fait que seul le volet messagerie était touché. Les fonds et transactions financières ne seraient pas compromis. Car il s'agit là aussi d'une fonctionnalité que Blockfolio vient d'ajouter: la possibilité d'acheter directement des crypto-espèces via l'appli. Les utilisateurs peuvent également faire se synchroniser l'appli avec leur plate-forme d'échange telle Coinbase par exemple. Mais il semble que les pirates n'y ont donc pas touché.

Sécurité avant tout?

A l'entendre, Blockfolio a identifié et résolu les problèmes. En compensation, les traders recevront 10 dollars à dépenser en espèces virtuelles. Blockfolio espère ainsi restaurer la confiance. Car même si Blockfolio a réagi rapidement et a entre-temps résolu les problèmes, reste quand même à savoir comment cela a pu arriver. Et surtout: cela pourrait-il encore se passer? Accepteriez-vous de prendre ce risque avec une application qui contient quand même des informations financières personnelles?

Tout détenteur de bitcoins ou d'autres crypto-espèces connaît Blockfolio: l'une des applis les plus utilisées pour contrôler l'état d'un portefeuille numérique. Ces derniers mois, l'appli a été progressivement étoffée par une nouvelle fonctionnalité, dont Signal: une plate-forme de communication via laquelle l'équipe à l'initiative d'une crypto-monnaie peut partager des messages dans l'appli. Et c'est précisément là qu'il y a eu un problème ce matin. Des hackers ont en effet réussi à pénétrer dans Signal et à envoyer aux utilisateurs de Blockfolio des messages, surtout haineux. Comme celui signalant que dorénavant, les noirs n'auraient plus accès à Blockfolio. Des liens vers du contenu pédopornographique ont également été incorporés à des messages. Ces derniers furent dans certains cas aussi acheminés chez des utilisateurs via des notifications. Quelques utilisateurs virent par exemple l'icône du bitcoin dans l'appli être soudainement remplacée par une image pornographique. D'autres suivirent brusquement le 'Nigga Coin'.Dans un tweet, Blockfolio a très vite confirmé le piratage, tout en insistant sur le fait que seul le volet messagerie était touché. Les fonds et transactions financières ne seraient pas compromis. Car il s'agit là aussi d'une fonctionnalité que Blockfolio vient d'ajouter: la possibilité d'acheter directement des crypto-espèces via l'appli. Les utilisateurs peuvent également faire se synchroniser l'appli avec leur plate-forme d'échange telle Coinbase par exemple. Mais il semble que les pirates n'y ont donc pas touché.Sécurité avant tout?A l'entendre, Blockfolio a identifié et résolu les problèmes. En compensation, les traders recevront 10 dollars à dépenser en espèces virtuelles. Blockfolio espère ainsi restaurer la confiance. Car même si Blockfolio a réagi rapidement et a entre-temps résolu les problèmes, reste quand même à savoir comment cela a pu arriver. Et surtout: cela pourrait-il encore se passer? Accepteriez-vous de prendre ce risque avec une application qui contient quand même des informations financières personnelles?