Syniverse n'est pas à proprement parler la firme de réseaux la plus connue au monde, mais elle fournit des services réseautiques aux opérateurs mobiles au niveau international, dont la plupart des opérateurs américains. Or cette entreprise semble avoir pâti de la présence de pirates dans son réseau des années durant, selon Syniverse elle-même dans un communiqué adressé à l'US Security and Exchange Commision (SEC), le contrôleur boursier américain.

Dans ce communiqué, l'entreprise signale que des intrus ont eu accès aux bases de données au sein de son réseau et ont dérobe des login donnant accès à la plate-forme Electronic Data Transfer (EDT) de 235 de ses clients. Cette EDT de Syniverse contient les données téléphoniques de milliards de communications, dont la durée des appels, les numéros de l'appelant et de l'appelé, leur emplacement et le contenu des SMS échangés. L'incident de sécurité a été découvert en mai de cette année, mais l'intrusion remonterait en fait à mai 2016 déjà, ce qui signifierait que les pirates auraient eu accès aux systèmes de l'entreprise cinq années durant. Le communiqué ne précise ni l'importance de l'intrusion ni lesquelles parmi les données susmentionnées ont été réellement visionnées. L'entreprise n'a pas souhaité répondre aux questions de la presse américaine.

Des milliards de SMS

Syniverse fournit notamment des services de routage entre différents opérateurs télécoms et gère ainsi les données électroniques de plusieurs millions de personnes. La firme traite plus de 740 milliards de SMS par an, qu'elle transfère d'un fournisseur à l'autre, selon le site technologique Motherboard.

Le communiqué adressé au SEC fait suite à un rachat imminent, par lequel Syniverse deviendrait une entreprise cotée à la bourse. Or avant qu'une firme puisse entrer à la bourse aux Etats-Unis, elle doit accorder un droit de regard sur ses finances et lever tout risque possible pour les investisseurs.

Syniverse n'est pas à proprement parler la firme de réseaux la plus connue au monde, mais elle fournit des services réseautiques aux opérateurs mobiles au niveau international, dont la plupart des opérateurs américains. Or cette entreprise semble avoir pâti de la présence de pirates dans son réseau des années durant, selon Syniverse elle-même dans un communiqué adressé à l'US Security and Exchange Commision (SEC), le contrôleur boursier américain.Dans ce communiqué, l'entreprise signale que des intrus ont eu accès aux bases de données au sein de son réseau et ont dérobe des login donnant accès à la plate-forme Electronic Data Transfer (EDT) de 235 de ses clients. Cette EDT de Syniverse contient les données téléphoniques de milliards de communications, dont la durée des appels, les numéros de l'appelant et de l'appelé, leur emplacement et le contenu des SMS échangés. L'incident de sécurité a été découvert en mai de cette année, mais l'intrusion remonterait en fait à mai 2016 déjà, ce qui signifierait que les pirates auraient eu accès aux systèmes de l'entreprise cinq années durant. Le communiqué ne précise ni l'importance de l'intrusion ni lesquelles parmi les données susmentionnées ont été réellement visionnées. L'entreprise n'a pas souhaité répondre aux questions de la presse américaine.Syniverse fournit notamment des services de routage entre différents opérateurs télécoms et gère ainsi les données électroniques de plusieurs millions de personnes. La firme traite plus de 740 milliards de SMS par an, qu'elle transfère d'un fournisseur à l'autre, selon le site technologique Motherboard.Le communiqué adressé au SEC fait suite à un rachat imminent, par lequel Syniverse deviendrait une entreprise cotée à la bourse. Or avant qu'une firme puisse entrer à la bourse aux Etats-Unis, elle doit accorder un droit de regard sur ses finances et lever tout risque possible pour les investisseurs.