Des courriels malveillants portant le nom KBC comme expéditeur orientent les clients vers un site web, où on leur demande de révéler leurs données bancaires, parce qu'il y aurait soi-disant des problèmes avec la sécurité de l'internetbanking.

'Ne vous laissez pas prendre. Nous ne demandons JAMAIS de données personnelles ou de codes secrets par téléphone ou mail', a réagi la KBC sur Twitter dans une tentative visant à empêcher que ses clients répondent à ces mails.

Les personnes touchées sont invitées à envoyer les mails d'hameçonnage à kbc.helpdesk@kbc.be.

Précédemment déjà, la Banque de la Poste, ING, Belfius et BNP Paribas Fortis avaient fait l'objet d'attaques de hameçonnage.

Des courriels malveillants portant le nom KBC comme expéditeur orientent les clients vers un site web, où on leur demande de révéler leurs données bancaires, parce qu'il y aurait soi-disant des problèmes avec la sécurité de l'internetbanking. 'Ne vous laissez pas prendre. Nous ne demandons JAMAIS de données personnelles ou de codes secrets par téléphone ou mail', a réagi la KBC sur Twitter dans une tentative visant à empêcher que ses clients répondent à ces mails. Les personnes touchées sont invitées à envoyer les mails d'hameçonnage à kbc.helpdesk@kbc.be. Précédemment déjà, la Banque de la Poste, ING, Belfius et BNP Paribas Fortis avaient fait l'objet d'attaques de hameçonnage.