Ce dernier week-end, la SNCB a fait l'objet de quelques plaintes de personnes qui avaient reçu un courriel provenant soi-disant de SNCB Europe. On leur demandait de décliner les données de leur carte de crédit sur une page web, afin qu'un double paiement puisse leur être remboursé, en ce compris un geste commercial d'un montant de 15 euros. L'on ne sait cependant pas combien de ces courriels ont été envoyés.

La SNCB prévient à présent qu'elle n'a pas expédié ce mail et qu'il vaut donc mieux ne pas y réagir, puisque les fraudeurs ont pour but de mettre la main sur les données de cartes de crédit.

'SNCB Europe ne sollicite jamais de telles données par le biais d'une page publique, non sécurisée et ne travaille qu'avec des partenaires officiels pour protéger les achats effectués avec les cartes de crédit', y déclare-t-on.

La société nationale des chemins de fer belges conseille à quiconque aurait néanmoins réagi à ce courriel, de faire bloquer le plus rapidement sa carte de crédit et de se rendre à la police pour y faire une déposition. (Belga/MI)

Ce dernier week-end, la SNCB a fait l'objet de quelques plaintes de personnes qui avaient reçu un courriel provenant soi-disant de SNCB Europe. On leur demandait de décliner les données de leur carte de crédit sur une page web, afin qu'un double paiement puisse leur être remboursé, en ce compris un geste commercial d'un montant de 15 euros. L'on ne sait cependant pas combien de ces courriels ont été envoyés. La SNCB prévient à présent qu'elle n'a pas expédié ce mail et qu'il vaut donc mieux ne pas y réagir, puisque les fraudeurs ont pour but de mettre la main sur les données de cartes de crédit. 'SNCB Europe ne sollicite jamais de telles données par le biais d'une page publique, non sécurisée et ne travaille qu'avec des partenaires officiels pour protéger les achats effectués avec les cartes de crédit', y déclare-t-on. La société nationale des chemins de fer belges conseille à quiconque aurait néanmoins réagi à ce courriel, de faire bloquer le plus rapidement sa carte de crédit et de se rendre à la police pour y faire une déposition. (Belga/MI)