21 étudiants ingénieurs de la KU Leuven y ont travaillé quinze mois, mais aujourd'hui, ils ont enfin pu la présenter: la 'Punch 2'. Cette voiture solaire a effectué sa première sortie d'essai dans la 'partie australienne' du zoo de Planckendael. La date du premier jour de l'été n'a pas été choisie par hasard car la voiture roule entièrement à l'énergie solaire. C'est du reste là la condition sine qua non pour pouvoir prendre part au World Solar Challenge, la course à travers l'Australie organisée tous les deux ans, où s'affrontent des équipes internationales.

Moins de panneaux solaires

Pour l'édition de cette année, il y avait même une condition supplémentaire: les étudiants ne pouvaient pas utiliser plus de quatre mètres carrés de panneaux solaires. "Voilà pourquoi nous avons été obligés d'adapter l'ensemble du concept de la voiture, qui est plus compacte que la précédente", explique Joachim Verheyen, responsable du Solar Team.

Même s'il y a moins de panneaux solaires sur la voiture, cela ne nuit en rien à la vitesse obtenue. La voiture peut encore et toujours atteindre les 120 kilomètres/heure. "Heureusement, les panneaux solaires sont aujourd'hui nettement plus efficients qu'il y a deux ans. Nous avons conçu 500 voitures différentes sur ordinateur, pour en arriver au meilleur concept possible", affirme Thierry Garritsen. "Il a parfois fallu travailler jour et nuit", ajoute Joachim.

Le concurrent néerlandais veut en imposer avec un record du monde

Le 8 octobre, les Belges seront au départ du World Solar Challenge, une épreuve de plus de 3.000 kilomètres à travers l'Australie. Un redoutable concurrent sera le Nuon Solar Team de la TU Delft, qui a déjà souvent remporté le championnat du monde. Nos voisins du nord ont aujourd'hui aussi présenté leur nouvelle voiture de course solaire. Ils l'ont fait en accomplissant un trajet-test de 750 kilomètres. Ils sont partis ce matin à l'aube. S'ils atteignent la ligne d'arrivée à 17H19, ils établiront un nouveau record du monde.

21 étudiants ingénieurs de la KU Leuven y ont travaillé quinze mois, mais aujourd'hui, ils ont enfin pu la présenter: la 'Punch 2'. Cette voiture solaire a effectué sa première sortie d'essai dans la 'partie australienne' du zoo de Planckendael. La date du premier jour de l'été n'a pas été choisie par hasard car la voiture roule entièrement à l'énergie solaire. C'est du reste là la condition sine qua non pour pouvoir prendre part au World Solar Challenge, la course à travers l'Australie organisée tous les deux ans, où s'affrontent des équipes internationales.Moins de panneaux solairesPour l'édition de cette année, il y avait même une condition supplémentaire: les étudiants ne pouvaient pas utiliser plus de quatre mètres carrés de panneaux solaires. "Voilà pourquoi nous avons été obligés d'adapter l'ensemble du concept de la voiture, qui est plus compacte que la précédente", explique Joachim Verheyen, responsable du Solar Team.Même s'il y a moins de panneaux solaires sur la voiture, cela ne nuit en rien à la vitesse obtenue. La voiture peut encore et toujours atteindre les 120 kilomètres/heure. "Heureusement, les panneaux solaires sont aujourd'hui nettement plus efficients qu'il y a deux ans. Nous avons conçu 500 voitures différentes sur ordinateur, pour en arriver au meilleur concept possible", affirme Thierry Garritsen. "Il a parfois fallu travailler jour et nuit", ajoute Joachim.Le concurrent néerlandais veut en imposer avec un record du mondeLe 8 octobre, les Belges seront au départ du World Solar Challenge, une épreuve de plus de 3.000 kilomètres à travers l'Australie. Un redoutable concurrent sera le Nuon Solar Team de la TU Delft, qui a déjà souvent remporté le championnat du monde. Nos voisins du nord ont aujourd'hui aussi présenté leur nouvelle voiture de course solaire. Ils l'ont fait en accomplissant un trajet-test de 750 kilomètres. Ils sont partis ce matin à l'aube. S'ils atteignent la ligne d'arrivée à 17H19, ils établiront un nouveau record du monde.