Le mail cite aussitôt votre mot de passe et prétend que ses auteurs ont réussi par le biais d'un malware présent sur un site porno à enregistrer une vidéo de ce que vous y avez regardé et, via la webcam, des gestes que vous avez effectués à ce moment.

Le réceptionnaire du mail a le choix: soit verser une indemnité en bitcoin, soit, dans le cas contraire, voir les images en question diffusées via Messenger, e-mail ou les médias sociaux. Le mail circule en anglais. On ne sait pour l'instant pas s'il en existe des variantes en français ou en néerlandais.

Ce mail est totalement faux évidemment. Selon la police néerlandaise, il s'agit de données de mots de passe qui ont été dévoilées en ligne il y a un an et demi. Les escrocs envoient donc à présent un mail aux victimes dans l'espoir qu'en citant leur mot de passe correct, ils paniquent et les croient.

La police conseille de simplement jeter le mail à la corbeille, mais aussi de changer régulièrement de mot de passe. Il peut en effet toujours arriver qu'un service en ligne soit piraté. Voilà pourquoi, il est recommandé de ne pas utiliser le même mot de passe pour différents services.

Même s'il est question ici d'escroquerie, il n'est cependant pas exclu qu'une webcam puisse être piratée. Si cela vous préoccupe, recouvrez-en simplement l'objectif au moyen de ruban adhésif.