Des centaines de détenus d'une prison dans l'Idaho sont parvenus à bidouiller un logiciel interne du bâtiment. Selon un communiqué, il s'agit de 364 prisonniers qui ont abusé d'une faille dans le logiciel pour mettre la main sur de l'argent, allant de sommes modestes jusqu'à mille dollars en une fois. En tout, cela leur aurait rapporté près de 225.000 dollars.

Le logiciel piraté s'appelle JPay. C'est lui qui permet aux prisonniers de transférer de l'argent au moyen d'appareils portables sécurisés, mais aussi de télécharger de la musique ou des jeux, ainsi que de communiquer avec des membres de leur famille. Pour les détenus, il est généralement impossible de surfer directement sur l'internet 'réel': un logiciel tel JPay représente donc un moyen-tampon (buffer) pour eux.

Le logiciel a cependant été bidouillé de manière telle à ce que les détenus puissent transférer plus d'argent que prévu. Les prisonniers qui ont été pris en flagrant délit, ne pourront plus télécharger de musique ou de jeux, aussi longtemps que l'argent détourné n'aura pas été remboursé. Ils pourront cependant continuer d'utiliser l'e-mail.