Un porte-parole de l'aéroport de Prague déclare que les hackers ciblaient le site web. Et une clinique régionale située dans la ville tchèque de Karlsbad a été dans la nuit de samedi à dimanche par deux fois la cible d'une cyber-attaque. D'autres hôpitaux du pays font également état d'attaques, qui auraient également été déjouées.

Quantité croissante d'agressions

Le contrôleur en cyber-sécurité tchèque NUKIB avait la semaine passée déjà mis en garde contre une quantité croissante de cyber-attaques. Les pirates exploitent du malware pour endommager ou rendre inutilisables les ordinateurs des victimes. Un fonctionnaire public anonyme tchèque affirme qu'il n'y a aucune preuve à propos du ou des auteur(s) de ces agressions. Il semblerait cependant que ces tentatives d'intrusion soient le fait d'hackers expérimentés.

Le ministre tchèque des affaires étrangères Tomas Petricek prend ces attaques très au sérieux et les qualifie 'd'extrêmement imprudentes' dans l'optique du coronavirus. 'J'espère que nos experts découvriront qui veut que la Tchéquie perde son combat contre cette maladie', a-t-il posté sur Twitter.

En collaboration avec Dutch IT-channel

Un porte-parole de l'aéroport de Prague déclare que les hackers ciblaient le site web. Et une clinique régionale située dans la ville tchèque de Karlsbad a été dans la nuit de samedi à dimanche par deux fois la cible d'une cyber-attaque. D'autres hôpitaux du pays font également état d'attaques, qui auraient également été déjouées.Le contrôleur en cyber-sécurité tchèque NUKIB avait la semaine passée déjà mis en garde contre une quantité croissante de cyber-attaques. Les pirates exploitent du malware pour endommager ou rendre inutilisables les ordinateurs des victimes. Un fonctionnaire public anonyme tchèque affirme qu'il n'y a aucune preuve à propos du ou des auteur(s) de ces agressions. Il semblerait cependant que ces tentatives d'intrusion soient le fait d'hackers expérimentés.Le ministre tchèque des affaires étrangères Tomas Petricek prend ces attaques très au sérieux et les qualifie 'd'extrêmement imprudentes' dans l'optique du coronavirus. 'J'espère que nos experts découvriront qui veut que la Tchéquie perde son combat contre cette maladie', a-t-il posté sur Twitter.En collaboration avec Dutch IT-channel