La fraude ponzi est une forme de fraude par laquelle quelqu'un propose d'effectuer des investissements qui semblent avoir un bon rendement. Dans la pratique, l'argent des victimes n'est cependant pas investi, mais simplement empoché. La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine affirme que Forsage s'est rendue coupable de ce type de fraude depuis sa fondation en janvier 2020.

300 millions de dollars

L'entreprise aurait ainsi mis la main sur plus de 300 millions de dollars, soit quasiment 295 millions d'euros après conversion, auprès d'investisseurs dans le monde. Elle proposait à ces derniers la possibilité d'investir dans des contrats intelligents basés sur les chaînes de blocs Ethereum, Tron et Binance. La SEC affirme que Forsage recourait en fait à une fraude de type pyramidal, où les investisseurs pouvaient empocher de l'argent en en attirant d'autres. De plus, les actifs des nouveaux investisseurs auraient été utilisés pour rétribuer les investisseurs précédents, ce qui, selon le contrôleur, est caractéristique de la fraude de type ponzi.

La SEC signale que les contrôleurs financiers philippins en septembre 2020 et le régulateur de l'état du Montana en mars 2021 avaient déjà entrepris des actions à l'encontre de Forsage et de ses méthodes. Forsage aurait toutefois poursuivi ses activités et contredit activement les affirmations des contrôleurs dans des vidéos sur YouTube. Deux des onze suspects ont déjà conclu un arrangement avec la SEC, même si cela doit encore être approuvé par la Justice.

En collaboration avec Dutch IT Channel

La fraude ponzi est une forme de fraude par laquelle quelqu'un propose d'effectuer des investissements qui semblent avoir un bon rendement. Dans la pratique, l'argent des victimes n'est cependant pas investi, mais simplement empoché. La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine affirme que Forsage s'est rendue coupable de ce type de fraude depuis sa fondation en janvier 2020.L'entreprise aurait ainsi mis la main sur plus de 300 millions de dollars, soit quasiment 295 millions d'euros après conversion, auprès d'investisseurs dans le monde. Elle proposait à ces derniers la possibilité d'investir dans des contrats intelligents basés sur les chaînes de blocs Ethereum, Tron et Binance. La SEC affirme que Forsage recourait en fait à une fraude de type pyramidal, où les investisseurs pouvaient empocher de l'argent en en attirant d'autres. De plus, les actifs des nouveaux investisseurs auraient été utilisés pour rétribuer les investisseurs précédents, ce qui, selon le contrôleur, est caractéristique de la fraude de type ponzi.La SEC signale que les contrôleurs financiers philippins en septembre 2020 et le régulateur de l'état du Montana en mars 2021 avaient déjà entrepris des actions à l'encontre de Forsage et de ses méthodes. Forsage aurait toutefois poursuivi ses activités et contredit activement les affirmations des contrôleurs dans des vidéos sur YouTube. Deux des onze suspects ont déjà conclu un arrangement avec la SEC, même si cela doit encore être approuvé par la Justice.En collaboration avec Dutch IT Channel