L'introduction d'applis corona, comme dans d'autres pays, semble être un défi à relever dans le cadre du redémarrage du marché du travail belge. En outre, ces applis exploitent souvent des données ré-identifiables, ce qui suscite des questions sur le plan du respect de la vie privée. Des innovations sociales telles des codes QR que les travailleurs scannent sur une base volontaire, peuvent, selon des experts, offrir une réponse respectueuse de la vie privée, afin de sécuriser la santé du personnel et éviter un nouveau confinement.

Voilà pourquoi Vinçotte soutient le système des codes QR SAVITAS (Scoped Anonymous Viral Infection Tracing At Scale) développé par Esoptra. Lorsqu'un travailleur semble positif au covid-19, il révèle après autorisation médicale à SAVITAS qu'il est malade. Ses collègues, qui ont scanné le même code QR au même moment, sont alors informés qu'ils sont peut-être également infectés, qu'ils doivent s'isoler et consulter un médecin pour empêcher la propagation. Cette notification, ils la reçoivent la prochaine fois qu'ils scannent l'un des codes QR sur une base volontaire ou qu'ils se rendent sur le site web.

Un atout important de SAVITAS, c'est son approche volontaire et sociale du système. Voilà pourquoi Mensura, Attentia et Vias soutiennent la solution de Vinçotte et d'Esoptra. L'université d'Anvers fournit en outre un support académique à l'initiative.

L'introduction d'applis corona, comme dans d'autres pays, semble être un défi à relever dans le cadre du redémarrage du marché du travail belge. En outre, ces applis exploitent souvent des données ré-identifiables, ce qui suscite des questions sur le plan du respect de la vie privée. Des innovations sociales telles des codes QR que les travailleurs scannent sur une base volontaire, peuvent, selon des experts, offrir une réponse respectueuse de la vie privée, afin de sécuriser la santé du personnel et éviter un nouveau confinement.Voilà pourquoi Vinçotte soutient le système des codes QR SAVITAS (Scoped Anonymous Viral Infection Tracing At Scale) développé par Esoptra. Lorsqu'un travailleur semble positif au covid-19, il révèle après autorisation médicale à SAVITAS qu'il est malade. Ses collègues, qui ont scanné le même code QR au même moment, sont alors informés qu'ils sont peut-être également infectés, qu'ils doivent s'isoler et consulter un médecin pour empêcher la propagation. Cette notification, ils la reçoivent la prochaine fois qu'ils scannent l'un des codes QR sur une base volontaire ou qu'ils se rendent sur le site web.Un atout important de SAVITAS, c'est son approche volontaire et sociale du système. Voilà pourquoi Mensura, Attentia et Vias soutiennent la solution de Vinçotte et d'Esoptra. L'université d'Anvers fournit en outre un support académique à l'initiative.