Baidu, le principal moteur de recherche chinois, s'excuse pour avoir proposé des liens vers des sites pornographiques.

Le moteur de recherche Baidu - en Chine nettement plus connu que Google ou Yahoo - est l'un des 19 sites à avoir été rappelés à l'ordre par les autorités chinoises. Ces sites se sont vu contraints de procéder à un 'vaste tri' et de supprimer tous leurs liens vers du contenu pornographique. S'ils ne le faisaient pas, ils risquaient de disparaître.

Baidu déclare à présent publiquement sur son site qu'il a retiré tout contenu et tous les liens obscènes, tout en ajoutant avoir nettement amélioré son système de détection. Baidu a donc fait son mea culpa, y compris vis-à-vis de ses visiteurs: "Nous nous excusons pour le grand impact négatif que nous avons exercé sur les internautes."

Les exploitants de deux grands sites web de jeux ont entre-temps eux aussi présenté leurs excuses, et l'on s'attend à ce que les autres sites visés fassent de même.

Baidu, le principal moteur de recherche chinois, s'excuse pour avoir proposé des liens vers des sites pornographiques. Le moteur de recherche Baidu - en Chine nettement plus connu que Google ou Yahoo - est l'un des 19 sites à avoir été rappelés à l'ordre par les autorités chinoises. Ces sites se sont vu contraints de procéder à un 'vaste tri' et de supprimer tous leurs liens vers du contenu pornographique. S'ils ne le faisaient pas, ils risquaient de disparaître. Baidu déclare à présent publiquement sur son site qu'il a retiré tout contenu et tous les liens obscènes, tout en ajoutant avoir nettement amélioré son système de détection. Baidu a donc fait son mea culpa, y compris vis-à-vis de ses visiteurs: "Nous nous excusons pour le grand impact négatif que nous avons exercé sur les internautes." Les exploitants de deux grands sites web de jeux ont entre-temps eux aussi présenté leurs excuses, et l'on s'attend à ce que les autres sites visés fassent de même.