Les 'joueurs' risquent une lourde peine. L'institut islamique suprême d'Arabie Saoudite avait édicté en 2001 une fatwa (avis juridique) par laquelle le jeu Pokémon, dont la première version remonte à la fin du siècle dernier, avait été interdit. Arab News a précisément rappelé cet avis juridique ce mercredi.

Le comité permanent en charge des questions juridiques estimait qu'il s'agissait d'un jeu de hasard qui ne cadrait pas avec la loi islamique. Et la nouvelle variante Pokémon Go ne constitue pas une exception, selon le cheikh jurisconsulte Saleh al-Fausan. (ANP)

Les 'joueurs' risquent une lourde peine. L'institut islamique suprême d'Arabie Saoudite avait édicté en 2001 une fatwa (avis juridique) par laquelle le jeu Pokémon, dont la première version remonte à la fin du siècle dernier, avait été interdit. Arab News a précisément rappelé cet avis juridique ce mercredi.Le comité permanent en charge des questions juridiques estimait qu'il s'agissait d'un jeu de hasard qui ne cadrait pas avec la loi islamique. Et la nouvelle variante Pokémon Go ne constitue pas une exception, selon le cheikh jurisconsulte Saleh al-Fausan. (ANP)