Il existe aujourd'hui des listes reprenant les codes d'identification de ces PC infectés. Lorsqu'un site web est attaqué, les données de ces ordinateurs sont parfois enregistrées. Ou quand un réseau de PC contaminés est démantelé, la police et la justice en ont aussi une vision précise. Ces données sont alors échangées au niveau international.

"Grâce à ces informations, nous entendons avertir les propriétaires des PC concernés", déclare Miguel De Bruycker, directeur du Centre pour la Cyber-sécurité Belgique (CCB). "C'est plus complexe qu'il n'y paraît. Pour des raisons de respect de la vie privée, nous ne pouvons pas vérifier comme si de rien n'était qui est le propriétaire de tel ou tel ordinateur." Le CCB s'est par conséquent concerté avec la Commission vie privée. La procédure consisterait à ce que les fournisseurs internet reçoivent les adresses IP, préviennent leurs clients, puis détruisent ces listes.

Les services impliqués ont conclu un accord de principe à propos de la communication. Un accord officiel pourrait suivre sous peu. Les premiers avertissements seraient envoyés d'ici la fin de l'année.

(Belga/WK)

Il existe aujourd'hui des listes reprenant les codes d'identification de ces PC infectés. Lorsqu'un site web est attaqué, les données de ces ordinateurs sont parfois enregistrées. Ou quand un réseau de PC contaminés est démantelé, la police et la justice en ont aussi une vision précise. Ces données sont alors échangées au niveau international."Grâce à ces informations, nous entendons avertir les propriétaires des PC concernés", déclare Miguel De Bruycker, directeur du Centre pour la Cyber-sécurité Belgique (CCB). "C'est plus complexe qu'il n'y paraît. Pour des raisons de respect de la vie privée, nous ne pouvons pas vérifier comme si de rien n'était qui est le propriétaire de tel ou tel ordinateur." Le CCB s'est par conséquent concerté avec la Commission vie privée. La procédure consisterait à ce que les fournisseurs internet reçoivent les adresses IP, préviennent leurs clients, puis détruisent ces listes.Les services impliqués ont conclu un accord de principe à propos de la communication. Un accord officiel pourrait suivre sous peu. Les premiers avertissements seraient envoyés d'ici la fin de l'année.(Belga/WK)