Il s'agit du capteur IMX500 annoncé l'année dernière par Sony. Selon le fabricant japonais, il s'agit là du premier capteur d'images intégrant l'intelligence artificielle. A Rome, la technologie sera utilisée pour collecter des informations en temps réel sur trois parkings, sur la présence de piétons sur le point de traverser la rue ou encore sur le nombre de personnes entrant ou sortant d'un bus. Aucune image ne serait stockée et ne pourrait quitter le capteur, 'conformément aux exigences en matière de respect de la vie privée', indique-t-on chez Sony.

Arrêts de bus intelligents

Les capteurs seront intégrés à des lampadaires et à des feux lumineux intelligents. Le but principal de l'expérience est d'évaluer un système de parking intelligent exploitant l'IMX500. Et ce, pour réduire la pollution et les arrêts des automobilistes en quête d'une place de parking. L'expérience permettra de passer en revue l'efficacité d'un tel système. Les conducteurs seront guidés au moyen d'une appli pour smartphone vers une place de parking libre la plus proche possible de leur lieu de destination.

Autre volet de l'expérience: une recherche sur les systèmes 'smart city' optimisant la capacité du réseau des transports publics. C'est ainsi que des arrêts de bus intelligents seront utilisés pour recenser le nombre d'usagers entrant et sortant de chaque autobus, afin de connaître les moments de surcharge. Le but est non seulement de garantir une meilleur offre de transports, en empêchant notamment les bus bondés, mais aussi d'optimaliser les coûts.

Enfin, un système d'avertissement sera activé aux passages cloutés, afin de prévenir les conducteurs de piétons traversant la rue. Dans ce cadre, un éclairage intelligent sera utilisé sur la voie publique pour rendre les passages piétonniers plus visibles et réduire ainsi le nombre d'accidents. Le projet démarrera en juin à Rome.

Il s'agit du capteur IMX500 annoncé l'année dernière par Sony. Selon le fabricant japonais, il s'agit là du premier capteur d'images intégrant l'intelligence artificielle. A Rome, la technologie sera utilisée pour collecter des informations en temps réel sur trois parkings, sur la présence de piétons sur le point de traverser la rue ou encore sur le nombre de personnes entrant ou sortant d'un bus. Aucune image ne serait stockée et ne pourrait quitter le capteur, 'conformément aux exigences en matière de respect de la vie privée', indique-t-on chez Sony.Les capteurs seront intégrés à des lampadaires et à des feux lumineux intelligents. Le but principal de l'expérience est d'évaluer un système de parking intelligent exploitant l'IMX500. Et ce, pour réduire la pollution et les arrêts des automobilistes en quête d'une place de parking. L'expérience permettra de passer en revue l'efficacité d'un tel système. Les conducteurs seront guidés au moyen d'une appli pour smartphone vers une place de parking libre la plus proche possible de leur lieu de destination.Autre volet de l'expérience: une recherche sur les systèmes 'smart city' optimisant la capacité du réseau des transports publics. C'est ainsi que des arrêts de bus intelligents seront utilisés pour recenser le nombre d'usagers entrant et sortant de chaque autobus, afin de connaître les moments de surcharge. Le but est non seulement de garantir une meilleur offre de transports, en empêchant notamment les bus bondés, mais aussi d'optimaliser les coûts.Enfin, un système d'avertissement sera activé aux passages cloutés, afin de prévenir les conducteurs de piétons traversant la rue. Dans ce cadre, un éclairage intelligent sera utilisé sur la voie publique pour rendre les passages piétonniers plus visibles et réduire ainsi le nombre d'accidents. Le projet démarrera en juin à Rome.