Ces batteries seront installées sur une superficie de 1.500 mètres carrés dans un zoning industriel d'un ancien site minier à Dilsen-Stokkem. D'une capacité cumulée de 18 MW, elles ont été acquises, pour 11 millions d'euros, par la société d'investissement du Limbourg LRM. Les batteries seront intégrées dans le plate-forme de l'entreprise anversoise REstore spécialisée dans la technologie énergétique.

"Les batteries seront à moitié chargées pour pouvoir fonctionner dans les deux sens. S'il y a un besoin sur le réseau, les batteries peuvent fournir de l'électricité. S'il y a un surplus, elles peuvent recevoir de l'électricité", explique Stijn Bijnens, CEO de LRM. L'objectif est que ce dispositif intègre la réserve primaire du gestionnaire du réseau Elia. Un tel recours à des batteries représente une solution de rechange à l'utilisation de centrales au gaz pour le maintien de l'équilibre du réseau électrique.

Ces batteries seront installées sur une superficie de 1.500 mètres carrés dans un zoning industriel d'un ancien site minier à Dilsen-Stokkem. D'une capacité cumulée de 18 MW, elles ont été acquises, pour 11 millions d'euros, par la société d'investissement du Limbourg LRM. Les batteries seront intégrées dans le plate-forme de l'entreprise anversoise REstore spécialisée dans la technologie énergétique. "Les batteries seront à moitié chargées pour pouvoir fonctionner dans les deux sens. S'il y a un besoin sur le réseau, les batteries peuvent fournir de l'électricité. S'il y a un surplus, elles peuvent recevoir de l'électricité", explique Stijn Bijnens, CEO de LRM. L'objectif est que ce dispositif intègre la réserve primaire du gestionnaire du réseau Elia. Un tel recours à des batteries représente une solution de rechange à l'utilisation de centrales au gaz pour le maintien de l'équilibre du réseau électrique.