Des sources du journal d'affaires signalent que Musk a envoyé mardi dernier les documents requis aux banques, après quoi ces dernières se sont mises à libérer le montant demandé, à savoir quelque 13 milliards de dollars. Musk avait promis la semaine dernière aux banquiers qu'il voulait clôturer définitivement le rachat de Twitter vendredi.

L'homme le plus riche au monde avait annoncé en avril vouloir reprendre la plate-forme Twitter pour 44 milliards de dollars, avant de revenir sur sa décision. Twitter lui intenta alors un procès, afin que la vente puisse se poursuivre. Finalement, Musk changea de nouveau d'avis et décida finalement d'absorber le service de messagerie pour la somme promise.

Outre Musk, d'autres investisseurs injectent des milliards de dollars dans le rachat de Twitter, tels Larry Ellison, le fondateur de l'éditeur de logiciels Oracle, et la crypto-entreprise Binance. L'un des actionnaires actuels, le prince Al-Waleed bin Talal al-Saud d'Arabie Saoudite, entend pour sa part conserver sa participation d'un peu moins de 4 pour cent dans Twitter.

L'agence de presse Bloomberg annonce sur la base d'un mémo interne de Twitter que Musk va rencontrer vendredi le personnel de Twitter au siège même de l'entreprise à San Francisco pour parler du rachat de la firme de média social. A l'entendre, le multimilliardaire a l'intention de supprimer de nombreux postes de travail chez Twitter.

Sur son compte Twitter, Musk se qualifie à présent de 'Chief Twit'. On y trouve également une brève vidéo où on le voit entrer chez Twitter avec un lavabo dans les mains.

Des sources du journal d'affaires signalent que Musk a envoyé mardi dernier les documents requis aux banques, après quoi ces dernières se sont mises à libérer le montant demandé, à savoir quelque 13 milliards de dollars. Musk avait promis la semaine dernière aux banquiers qu'il voulait clôturer définitivement le rachat de Twitter vendredi.L'homme le plus riche au monde avait annoncé en avril vouloir reprendre la plate-forme Twitter pour 44 milliards de dollars, avant de revenir sur sa décision. Twitter lui intenta alors un procès, afin que la vente puisse se poursuivre. Finalement, Musk changea de nouveau d'avis et décida finalement d'absorber le service de messagerie pour la somme promise.Outre Musk, d'autres investisseurs injectent des milliards de dollars dans le rachat de Twitter, tels Larry Ellison, le fondateur de l'éditeur de logiciels Oracle, et la crypto-entreprise Binance. L'un des actionnaires actuels, le prince Al-Waleed bin Talal al-Saud d'Arabie Saoudite, entend pour sa part conserver sa participation d'un peu moins de 4 pour cent dans Twitter.L'agence de presse Bloomberg annonce sur la base d'un mémo interne de Twitter que Musk va rencontrer vendredi le personnel de Twitter au siège même de l'entreprise à San Francisco pour parler du rachat de la firme de média social. A l'entendre, le multimilliardaire a l'intention de supprimer de nombreux postes de travail chez Twitter.Sur son compte Twitter, Musk se qualifie à présent de 'Chief Twit'. On y trouve également une brève vidéo où on le voit entrer chez Twitter avec un lavabo dans les mains.