On connaît surtout la 'blockchain' comme étant la technologie sous-jacente à la crypto-monnaie bitcoin. Elle est l'oeuvre d'un réseau d'ordinateurs qui rend toutes les transactions indélébiles. Il en résulte qu'il n'y a plus besoin d'une autorité centrale garantissant la fiabilité de celles-ci.

La plate-forme à développer serait, selon toute attente, opérationnelle fin 2018 et sera gérée et exploitée comme une entité indépendante. Au sein du groupe intéressé, on trouve des banques (ING, ABN AMRO et Société Générale), des firmes d'énergie (Shell, BP et Statoil), ainsi que des organisations commerciales (Gunvor et Koch Supply & Trading). L'objectif de cette association est notamment de se libérer ''des contrats papier traditionnels et controversés, mais aussi d'autres documents encore''.