Le piratage a été découvert dès le 9 novembre, mais Dell a attendu jusqu'à aujourd'hui, avant de rendre l'incident public. Depuis le 14 novembre, toute personne qui se connecte, doit choisir un nouveau mot de passe, mais sans que la firme explique plus avant que c'est dû à un cyber-incident.

Selon l'entreprise, elle n'a trouvé aucune preuve, selon laquelle les hackers auraient effectivement fait main basse sur des données de clients, même si elle ne peut pas complètement l'exclure. Les auteurs auraient recherché des noms, adresses e-mail et mots de passe.

Il est étonnant que le géant informatique ait attendu quasiment trois semaines, avant d'en informer les clients. L'entreprise indique cependant avoir pris directement contact avec les services d'ordre, mais selon une source de l'agence de presse Reuters, elle n'avait aucun besoin de rendre public l'incident et ce, même si elle a entre-temps décidé de le faire.

Dell n'a précisé ni le nombre clients éventuellement concernés par ce piratage, ni si ce dernier avait porté sur l'ensemble de sa clientèle. Des clients belges qui achètent en ligne chez Dell, le font aussi via Dell.com. Il leur est aussi conseillé de changer leur mot de passe et ce, même si des données de paiement n'auraient jamais été exposées.