FRACTAL.MGX - Jan Wertel, Gernot Oberfell et Matthias Bär © Stéphane Briolant Paris

Même si la vogue de l'impression 3D n'en est encore qu'à ses débuts, le marché évolue depuis plus de vingt ans déjà. Recycler des matériaux existants, alléger et améliorer l'efficience d'objets courants, créer des prothèses qui tiennent non seulement compte de la taille du corps humain, mais aussi de sa pression. Tout cela sera passé en revue.

ESCAPISM Dress - Iris Van Herpen en collaboration avec Daniel Widrig et Materialise © Materialise

Making a difference/A difference in making est une initiative de l'entreprise louvaniste Materialise qui fête en 2015 ses 25 ans d'existence et qui a tenu ces deux derniers jours sa conférence générale à Bruxelles. Mais outre la présence de développeurs de logiciels et d'entreprises spécialisées en impression 3D, Materialise entend aussi faire clairement comprendre au grand public toutes les possibilités existantes en la matière.

CaCO3 Stoneware - Laura Lynn Jansen et Thomas Vailly © Floor Knaapen
Fix3D © James Novak

Et ce, même si l'exposition n'est aucunement un show promotionnel des produits de Materialise, puisqu'à côté de ceux-ci, l'on trouve au Bozar des produits d'autres entreprises, mais aussi des éléments issus du secteur médical et de musées. L'on y apprend comment notre pied est scanné sur un tapis de marche, afin de réaliser la semelle idéale, comment un napperon peut parfaitement être créé sur mesure, mais aussi comment une lampe peut être développée dans quasiment n'importe quelle forme.

Anaplastology model © Materialise.
One_Shot.MGX © Materialise
TI-JOIN Chair © Peter Donders

L'art et l'archéologie sont présents aussi. L'on y découvre ainsi une copie des Tournesols de Vincent Van Gogh, en ce compris l'épaisseur des couleurs. Relevons également une réplique exacte (mais réduite) d'un mammouth qui permet de se rendre compte de sa structure corporelle. Cela peut même aller très loin. C'est ainsi qu'il existe aujourd'hui une fidèle copie de la sépulture de Toutankhamon accessible au public, mais qui n'est pas présentée à l'exposition. Cette reconstitution permet de replonger la véritable tombe dans sa quiétude car les nombreux visiteurs (surtout leur température corporelle) provoquent une détérioration rapide du site archéologique.

L'exposition au Bozar ne porte pas sur un thème unique, mais sur la manière dont nous allons progressivement pouvoir évoluer vers une société d'objets personnalisés, ainsi que sur la sempiternelle recherche de l'efficience. Un composant crucial d'un avion qui se compose aujourd'hui de trente éléments et pèse un kilo, peut ainsi être réinventé en un tout unique aussi robuste, tout en pesant trois fois moins.

Making a difference/A difference in making est organisée du 24 avril au 7 juin au Bozar de Bruxelles. L'accès est gratuit.

Skull. © Materialise
Hearing aids © Phonak