La démarche de la ministre, qui vise à modifier la loi, vieille de 31 ans, sur l'autonomie des entreprises publiques, fait suite au refus de Bpost, le mois dernier, de nommer le négociant en chaussures Wouter Torfs comme administrateur indépendant.

La ministre, en demandant la nomination de ce dernier, avait interféré dans la recherche d'un administrateur chez Bpost, pour laquelle le comité de nomination de l'entreprise avait pourtant établi un profil. Ce comité avait déjà confié à une agence spécialisée (Korn Ferry) la tâche de trouver un directeur international qui connaissait bien le marché américain, où Bpost réalise la moitié de son chiffre d'affaires.

Petra De Sutter voulait, elle, un homme de confiance au conseil d'administration afin de mieux gérer les questions critiques au Parlement.

La démarche de la ministre, qui vise à modifier la loi, vieille de 31 ans, sur l'autonomie des entreprises publiques, fait suite au refus de Bpost, le mois dernier, de nommer le négociant en chaussures Wouter Torfs comme administrateur indépendant.La ministre, en demandant la nomination de ce dernier, avait interféré dans la recherche d'un administrateur chez Bpost, pour laquelle le comité de nomination de l'entreprise avait pourtant établi un profil. Ce comité avait déjà confié à une agence spécialisée (Korn Ferry) la tâche de trouver un directeur international qui connaissait bien le marché américain, où Bpost réalise la moitié de son chiffre d'affaires.Petra De Sutter voulait, elle, un homme de confiance au conseil d'administration afin de mieux gérer les questions critiques au Parlement.