Le ministre a constaté qu'il existait, dans 20% des cas, un frein à a portabilité. En vertu des nouvelles dispositions, celle-ci devra intervenir dans les 24 heures, faute de quoi l'opérateur sera redevable d'un dédommagement de trois euros par jour à destination du consommateur.

Ceci est un signal important pour l'opérateur, a fait observer jeudi M. Vande Lanotte. Trois euros par jour, ce n'est peut-être pas grand chose pour le consommateur mais c'est important pour l'opérateur, surtout s'il se retrouve face à 10.000 demandes insatisfaites, a-t-il précisé.