De la montre-scie à la voiture invisible: les meilleurs gadgets de James Bond

De la montre-scie à la voiture invisible: les meilleurs gadgets de James Bond
. © .

La montre-scie dans Vivre et Laisser Mourir (1973) © .

James Bond porte toujours une montre. C'est logique car c'est l'accessoire parfait pour dissimuler un gadget. Bond avait déjà utilisé sa montre comme un laser, un moyen de communication ou comme un explosif, mais dans Vivre et Laisser Mourir, sa montre est aussi équipée d'une scie pour pouvoir couper ses liens lorsqu'il est fait prisonnier. Sa montre abrite en outre un puissant aimant capable d'arrêter une balle. Mais par-dessus tout, la montre peut aussi ouvrir la fermeture-éclair de la robe d'une femme.

Le sous-marin Lotus dans L'Espion qui m'aimait (1977) © .

En 1977, la Lotus Esprit était un véritable super car, mais dans le film de Bond de cette année-là, les réalisateurs allèrent encore un pas plus loin. Lorsque Bond plonge dans l'eau, sa voiture se transforme en un sous-marin, qui détruit un hélicoptère au moyen d'une torpille.

Un paquet de cigarettes explosif dans Permis de tuer(1989) © .

Dans Permis de tuer, James Bond doit participer à une petite fête avec l'explosif C4 et un briquet. Mais comme notre homme en tenue de gala emportant des explosifs risque de provoquer le déclenchement d'alarmes, il introduit le briquet dans un paquet de cigarettes.

Le Wallis WA-116 Agile (ou Little Nellie) dans On ne vit que deux fois (1967) © .

Little Nellie est un autogyro: une espèce de mini-hélicoptère muni de mitrailleuses, de missiles, de mines aériennes et d'un lance-flammes à l'arrière, qui utilise les rayons infrarouges. C'est le parfait gadget capable de neutraliser quatre hélicoptères 'normaux'.

La voiture invisible dans Meurs un autre jour (2002) © .

Les voitures de la série James Bond sont toujours impressionnantes. Celle de Meurs un autre jour est peut-être la plus emblématique. L'Aston Martin Vanquish n'est pas appelée pour rien l'Aston Martin Vanish. Cette voiture peut en effet devenir invisible. Grâce aux mini-caméras qui reflètent l'autre côté de la voiture, on a l'impression de pouvoir regarder à travers.

La bague-appareil photo dans Dangereusement vôtre (1985) © .

Partout où Bond se rend, il doit photographier d'importants documents. Mais avec un appareil photo reflex classique, il ne passe pas inaperçu. Pour conserver son identité secrète, Roger Moore avait par conséquent intégré un appareil photo dans sa bague dans le film Dangereusement vôtre. Une trouvaille, même d'après les normes actuelles.

Le tuba-mouette dans Goldfinger (1964) © .

A côté des gadgets ultra-branchés, Bond a disposé aussi d'attributs rigolos. Comme ce tuba surmonté d'une mouette factice. Dans Goldfinger, l'on ne voit au début qu'une mouette flotter sur l'eau, mais ensuite, l'on s'aperçoit que c'est Sean Connery en personne qui se trouve en-dessous. Après avoir escaladé un mur et avoir mis une sentinelle hors d'état de nuire, il enlève sa tenue d'homme-grenouille pour apparaître en costume de cérémonie d'un blanc immaculé.

L'homme-grenouille crocodile dans Octopussy (1983) © .

Roger Moore alla encore plus loin que Sean Connery en se transformant en un crocodile factice.

La serviette à munitions dans Bons baisers de Russie (1963) © .

Dans Bons baisers de Russie, Bond reçoit de Q un porte-documents contenant des munitions, une arme à lunette infrarouge et un couteau à lancer. Comme mécanisme de défense, la serviette incorpore aussi du gaz lacrymogène qui est activé, si elle est indûment ouverte.