"L'un des enseignements que nous avons tirés de ces données anonymisées, c'est que le Belge passe aujourd'hui quatre-vingts pour cent de son temps dans sa commune. Cela signifie que les mesures prises fonctionnent et sont bien suivies par les citoyens", a déclaré le ministre des télécommunications Philippe De Backer sur Radio 1.

De Backer, qui fut précédemment déjà secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée, insiste sur le fait que les données provenant des opérateurs télécoms sont collectées conformément au GDPR. "Tout se passe dans le cadre d'accords conclus avec les opérateurs télécoms, où l'autorité en charge de la protection des données fait aussi partie de la 'task force' (force opérationnelle) et veille à ce que tout se déroule selon la réglementation européenne."

Dans le cadre de l'interview, le présentateur Xavier Taveirne a aussi évoqué une appli traçant les citoyens dans leurs déplacements et contacts. Le virologue Marc Van Ranst avait déclaré hier à la TV flamande que ce genre d'appli allait arriver à terme.

On ne sait cependant pas clairement comment cela va se traduire concrètement. De Backer a insisté sur le fait que dans notre pays et en raison de la réglementation européenne GDPR, il convient avec ce genre d'initiatives de toujours tenir compte du respect de la vie privée des citoyens.

"L'un des enseignements que nous avons tirés de ces données anonymisées, c'est que le Belge passe aujourd'hui quatre-vingts pour cent de son temps dans sa commune. Cela signifie que les mesures prises fonctionnent et sont bien suivies par les citoyens", a déclaré le ministre des télécommunications Philippe De Backer sur Radio 1.De Backer, qui fut précédemment déjà secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée, insiste sur le fait que les données provenant des opérateurs télécoms sont collectées conformément au GDPR. "Tout se passe dans le cadre d'accords conclus avec les opérateurs télécoms, où l'autorité en charge de la protection des données fait aussi partie de la 'task force' (force opérationnelle) et veille à ce que tout se déroule selon la réglementation européenne."Dans le cadre de l'interview, le présentateur Xavier Taveirne a aussi évoqué une appli traçant les citoyens dans leurs déplacements et contacts. Le virologue Marc Van Ranst avait déclaré hier à la TV flamande que ce genre d'appli allait arriver à terme.On ne sait cependant pas clairement comment cela va se traduire concrètement. De Backer a insisté sur le fait que dans notre pays et en raison de la réglementation européenne GDPR, il convient avec ce genre d'initiatives de toujours tenir compte du respect de la vie privée des citoyens.