L'investissement d'un montant de 540.000 euros, réparti sur trois ans, concerne SO Kwadraat. Cette a.s.b.l. existe depuis sept ans déjà et a aidé jusqu'à présent 180 équipes. Dans une interview accordée à Trends-Tendances de cette semaine, Herman Daems, conjointement avec Dominique Moorkens président de Pulse Foundation, déclare vouloir stimuler l'entreprenariat en Belgique.

Des 180 équipes que SO Kwadraat a déjà aidées, il y en a 67 qui ont vraiment lancé une startup et aujourd'hui, il y en a encore 62 d'actives. Le tout représente cinq cents emplois, selon Johan Van den Bossche, manager de SO Kwadraat, dans Trends-Tendance.

Tout doctorant qui s'adresse à SO Kwadraat, se voit attribuer gratuitement un coach. Celui-ci reçoit une indemnité de 750 euros par jour.

L'objectif est de tripler le nombre d'étudiants doctorants. Aujourd'hui, un seul pour cent de ces deux mille étudiants crée annuellement une entreprise sur base de leurs résultats. Van den Bossche espère en arriver à trois pour cent.

L'investissement d'un montant de 540.000 euros, réparti sur trois ans, concerne SO Kwadraat. Cette a.s.b.l. existe depuis sept ans déjà et a aidé jusqu'à présent 180 équipes. Dans une interview accordée à Trends-Tendances de cette semaine, Herman Daems, conjointement avec Dominique Moorkens président de Pulse Foundation, déclare vouloir stimuler l'entreprenariat en Belgique.Des 180 équipes que SO Kwadraat a déjà aidées, il y en a 67 qui ont vraiment lancé une startup et aujourd'hui, il y en a encore 62 d'actives. Le tout représente cinq cents emplois, selon Johan Van den Bossche, manager de SO Kwadraat, dans Trends-Tendance.Tout doctorant qui s'adresse à SO Kwadraat, se voit attribuer gratuitement un coach. Celui-ci reçoit une indemnité de 750 euros par jour.L'objectif est de tripler le nombre d'étudiants doctorants. Aujourd'hui, un seul pour cent de ces deux mille étudiants crée annuellement une entreprise sur base de leurs résultats. Van den Bossche espère en arriver à trois pour cent.