- Belgian FinTech Company of the Year : Monizze

Qui fait la révolution technologique dans le secteur financier? Tant les lecteurs que le jury ont été séduits par Monizze. L'entreprise est une machine bien huilée proposant une offre élargie qui a démontré depuis quelques années déjà sa valeur ajoutée et constitue dès lors un lauréat convaincant pour le jury. Même si les compliments vont aussi à AiVidens, spécialisée dans l'IA pour la gestion des débiteurs.

Nommés: AiVidens, Digiteal, iBanFirst, POM

- Belgian Tech Scale-up Company of the Year: Deliverect

A peine 4 ans d'existence et une valorisation supérieure à 1 milliard ?, avec un effectif de 450 personnes et une croissance explosive. Voilà qui fait de Deliverect un incontournable de l'interconnexion entre systèmes de caisse et fournisseurs de repas. Le jury insiste sur le fait que d'autres nommés mériteraient cet honneur, mais que le rythme de croissance de Deliverect est difficilement égalable.

Nommés: Acceleran, Intigriti, Intracto Group, RoboVision

- Belgian Tech Start-up Company of the Year: Metamaze

Metamaze est une société relativement jeune, mais qui peut d'ores et déjà faire valoir un large éventail de clients prestigieux. L'entreprise est spécialisée dans les processus d'entreprise et privilégie pour ce faire le 'low code'. Le jury s'est également montré enthousiaste à l'égard d'Azalea Vision, mais a estimé qu'il était prématuré de lui décerner la première place.

Nommés: Accurat, Azalea Vision, Digiteal, Sweepatic

- Communications Innovator of the Year: DSTNY

Destiny, devenue depuis l'an dernier DSTNY, mérite cet award pour son ambition à continuer à conquérir l'Europe par le biais de rachats et de nouvelles intégrations dans le cadre d'une stratégie de rationalisation. Le jury a également récompensé Orange qui a largement déployé la 5G dans le port d'Anvers, mais a aussi émis certaines critiques à l'égard du secteur des télécoms qui ne s'est pas montré particulièrement innovant au cours de l'année écoulée. Même s'il s'agit en partie de la même raison que celle qui vous a obligé à porter le masque ces deux dernières années.

Nommés: NTT, Orange, Proximus, Telenet Business

- Customer Centric IT Company of the Year: Cegeka

Qui offre à la fois de la valeur à un prix étudié tout en réussissant en outre à nouer des relations fortes avec ses clients? Cegeka. L'entreprise compte des clients particulièrement fidèles et se lance dans des domaines qu'elle développe ensuite pleinement, le tout en connaissant une croissance continue et en nourissant des ambitions tant en Belgique que dans le reste de l'Europe.

Nommés: Atos Belgium, Deloitte, Hexaware, Tata Consultancy Services

- Data Center Services Company of the Year: LCL

Depuis de nombreuses années, LCL se distingue par la qualité de son offre en ne se limitant pas à construire des bâtiments pour accueillir des serveurs. LCL mise clairement sur la certification et dispose depuis l'été dernier d'un centre de données tier III dans notre pays. Dans le même temps, elle ambitionne de réduire au maximum ses émissions de CO2. Autant de raisons qui ont poussé le jury à récompenser l'entreprise de Laurens van Reijen.

Nommés: Atos, Inetum-Realdolmen, NRB, NTT

- Cybersecurity Company of the Year: Palo Alto Networks

Ces deux dernières années, Palo Alto a largement développé ses activités et ne se limite plus à être simplement un fournisseur de parefeu. Le jury a notamment été séduit par la convivialité ains que l'association de l'IA et du cloud dans l'offre Prisma. Bref, un innovateur à part entière dans le monde de la sécurité.

Nommés: Atos, Check Point Software, Fortinet, Orange Cyberdefense

- Enterprise Application Innovator of the Year: Microsoft

Microsoft est peut-être un dinosaure question âge, mais ce T-Rex parvient encore à envahir vos applications de bureautique et à les intégrer toujours davantage grâce à de nouvelles fonctionnalités. "En termes d'innovation applicative, Microsoft reste un leader incontesté", résume un membre du jury. Dans le même temps, l'entreprise ose abandonner certains produits ou les intégrer, ce qui fait constamment évoluer l'offre.

Nommés: OutSystems, Salesforce, ServiceNow, Veeam

- Digital Workplace Innovator of the Year: Awingu

S'il est bien un endroit qui a profondément changé, c'est votre poste de travail. Le jury a opté massivement pour Awingu parce qu'il s'agit d'une entreprise belge qui se positionne désormais comme un solide concurrent de géants comme VMware et Citrix, ce qui force le respect. L'entreprise de Walter Van Uytven peut faire valoir un cash-flow positif et dessert à la fois de grandes organisations et des start-up qui entendent grandir rapidement.

Nommés: ACA Group, Delaware, Dell Technologies, Xylos

- Enterprise IT Services Company of the Year: Tata Consultancy Services

Tata Consultancy Services reste la référence en matière d'externalisation et, même si le jury se montre élogieux pour les autres nommés, TCS se distingue non seulement par la taille de ses clients, mais aussi sa capacité à répondre aux attentes toujours plus grandes de ceux-ci, une preuve que l'entreprise joue parfaitement son rôle d'innovateur externe.

Nommés: Accenture, Atos, Inetum-Realdolmen, NRB

- IT Infrastructure Innovator of the Year: Eurofiber

Le jury s'est montré critique dans cette catégorie. "Il a fallu vraiment beaucoup chercher pour trouver de l'innovation", fut sa conclusion. Mais en nuançant que bon nombre d'innovations prennent d'un à deux ans et que ces dernières années ont été chahutées. Le choix s'est dès lors porté sur Eurofiber qui conçoit l'innovation de demain et ce, en étroite collaboration avec les grands acteurs tant au nord qu'au sud du pays. Pas toujours ultra-séduisant, mais nécessaire pour concrétiser l'expérience numérique des 20 prochaines années.

Nommés: Cisco, Dell Technologies, HPE, Kyndryl

- IT Recruiting & Sourcing Company of the Year: Amon Consultants

Ces dernières années, Amon est passée de recruteur de cadres à acteur plus généraliste en adoptant une stratégie ciblée qui lui ont valu de beaux résultats selon le jury. De même, les lecteurs ont voté pour Amon Consultants comme le meilleur recruteur IT sur le marché.

Nommés: Ausy, Constrate Europe, Elmos, Talent-IT

- IT Services SMB of the Year: AE

Ici également, le jury et les lecteurs sont sur la même longueur d'onde. AI s'est forgé une réputation incontestable sur le segment milieu de gamme, tout en desservant aussi de grandes entreprises. La nouvelle direction en récolte les fruits, tandis que la gestion RH de l'entreprise fait forte impression. Il faut parfois un long discours pour justifier la désignation d'un lauréat, mais deux lettres suffisent dans cette catégorie.

Nommés: ACA Group, Computerland, ConXion, NSI IT Software & Services

- Most Environmentally Responsible ICT Company of the Year: ACA Group

Dans cette nouvelle catégorie, ACA Group est la première à décrocher l'award de l'entreprise la plus éco-responsable. Chaque nommé peut certes s'enorgueillir des efforts fournis, mais ACA a séduit le jury par ses actions concrètes, et pas seulement ses paroles. C'est ainsi que 10% du chiffre d'affaires sont consacrés à des initiatives vraiment pratiques, tandis que l'entreprise a décroché le très convoité label EcoVadis, ce qui n'a rien d'évident selon le jury.

Nommés: Atos, LCL, NRB, Proximus

Qui fait la révolution technologique dans le secteur financier? Tant les lecteurs que le jury ont été séduits par Monizze. L'entreprise est une machine bien huilée proposant une offre élargie qui a démontré depuis quelques années déjà sa valeur ajoutée et constitue dès lors un lauréat convaincant pour le jury. Même si les compliments vont aussi à AiVidens, spécialisée dans l'IA pour la gestion des débiteurs. Nommés: AiVidens, Digiteal, iBanFirst, POM A peine 4 ans d'existence et une valorisation supérieure à 1 milliard ?, avec un effectif de 450 personnes et une croissance explosive. Voilà qui fait de Deliverect un incontournable de l'interconnexion entre systèmes de caisse et fournisseurs de repas. Le jury insiste sur le fait que d'autres nommés mériteraient cet honneur, mais que le rythme de croissance de Deliverect est difficilement égalable. Nommés: Acceleran, Intigriti, Intracto Group, RoboVision Metamaze est une société relativement jeune, mais qui peut d'ores et déjà faire valoir un large éventail de clients prestigieux. L'entreprise est spécialisée dans les processus d'entreprise et privilégie pour ce faire le 'low code'. Le jury s'est également montré enthousiaste à l'égard d'Azalea Vision, mais a estimé qu'il était prématuré de lui décerner la première place. Nommés: Accurat, Azalea Vision, Digiteal, Sweepatic Destiny, devenue depuis l'an dernier DSTNY, mérite cet award pour son ambition à continuer à conquérir l'Europe par le biais de rachats et de nouvelles intégrations dans le cadre d'une stratégie de rationalisation. Le jury a également récompensé Orange qui a largement déployé la 5G dans le port d'Anvers, mais a aussi émis certaines critiques à l'égard du secteur des télécoms qui ne s'est pas montré particulièrement innovant au cours de l'année écoulée. Même s'il s'agit en partie de la même raison que celle qui vous a obligé à porter le masque ces deux dernières années. Nommés: NTT, Orange, Proximus, Telenet Business Qui offre à la fois de la valeur à un prix étudié tout en réussissant en outre à nouer des relations fortes avec ses clients? Cegeka. L'entreprise compte des clients particulièrement fidèles et se lance dans des domaines qu'elle développe ensuite pleinement, le tout en connaissant une croissance continue et en nourissant des ambitions tant en Belgique que dans le reste de l'Europe. Nommés: Atos Belgium, Deloitte, Hexaware, Tata Consultancy Services Depuis de nombreuses années, LCL se distingue par la qualité de son offre en ne se limitant pas à construire des bâtiments pour accueillir des serveurs. LCL mise clairement sur la certification et dispose depuis l'été dernier d'un centre de données tier III dans notre pays. Dans le même temps, elle ambitionne de réduire au maximum ses émissions de CO2. Autant de raisons qui ont poussé le jury à récompenser l'entreprise de Laurens van Reijen. Nommés: Atos, Inetum-Realdolmen, NRB, NTT Ces deux dernières années, Palo Alto a largement développé ses activités et ne se limite plus à être simplement un fournisseur de parefeu. Le jury a notamment été séduit par la convivialité ains que l'association de l'IA et du cloud dans l'offre Prisma. Bref, un innovateur à part entière dans le monde de la sécurité. Nommés: Atos, Check Point Software, Fortinet, Orange Cyberdefense Microsoft est peut-être un dinosaure question âge, mais ce T-Rex parvient encore à envahir vos applications de bureautique et à les intégrer toujours davantage grâce à de nouvelles fonctionnalités. "En termes d'innovation applicative, Microsoft reste un leader incontesté", résume un membre du jury. Dans le même temps, l'entreprise ose abandonner certains produits ou les intégrer, ce qui fait constamment évoluer l'offre. Nommés: OutSystems, Salesforce, ServiceNow, Veeam S'il est bien un endroit qui a profondément changé, c'est votre poste de travail. Le jury a opté massivement pour Awingu parce qu'il s'agit d'une entreprise belge qui se positionne désormais comme un solide concurrent de géants comme VMware et Citrix, ce qui force le respect. L'entreprise de Walter Van Uytven peut faire valoir un cash-flow positif et dessert à la fois de grandes organisations et des start-up qui entendent grandir rapidement. Nommés: ACA Group, Delaware, Dell Technologies, Xylos Tata Consultancy Services reste la référence en matière d'externalisation et, même si le jury se montre élogieux pour les autres nommés, TCS se distingue non seulement par la taille de ses clients, mais aussi sa capacité à répondre aux attentes toujours plus grandes de ceux-ci, une preuve que l'entreprise joue parfaitement son rôle d'innovateur externe. Nommés: Accenture, Atos, Inetum-Realdolmen, NRB Le jury s'est montré critique dans cette catégorie. "Il a fallu vraiment beaucoup chercher pour trouver de l'innovation", fut sa conclusion. Mais en nuançant que bon nombre d'innovations prennent d'un à deux ans et que ces dernières années ont été chahutées. Le choix s'est dès lors porté sur Eurofiber qui conçoit l'innovation de demain et ce, en étroite collaboration avec les grands acteurs tant au nord qu'au sud du pays. Pas toujours ultra-séduisant, mais nécessaire pour concrétiser l'expérience numérique des 20 prochaines années. Nommés: Cisco, Dell Technologies, HPE, Kyndryl Ces dernières années, Amon est passée de recruteur de cadres à acteur plus généraliste en adoptant une stratégie ciblée qui lui ont valu de beaux résultats selon le jury. De même, les lecteurs ont voté pour Amon Consultants comme le meilleur recruteur IT sur le marché. Nommés: Ausy, Constrate Europe, Elmos, Talent-IT Ici également, le jury et les lecteurs sont sur la même longueur d'onde. AI s'est forgé une réputation incontestable sur le segment milieu de gamme, tout en desservant aussi de grandes entreprises. La nouvelle direction en récolte les fruits, tandis que la gestion RH de l'entreprise fait forte impression. Il faut parfois un long discours pour justifier la désignation d'un lauréat, mais deux lettres suffisent dans cette catégorie. Nommés: ACA Group, Computerland, ConXion, NSI IT Software & Services Dans cette nouvelle catégorie, ACA Group est la première à décrocher l'award de l'entreprise la plus éco-responsable. Chaque nommé peut certes s'enorgueillir des efforts fournis, mais ACA a séduit le jury par ses actions concrètes, et pas seulement ses paroles. C'est ainsi que 10% du chiffre d'affaires sont consacrés à des initiatives vraiment pratiques, tandis que l'entreprise a décroché le très convoité label EcoVadis, ce qui n'a rien d'évident selon le jury. Nommés: Atos, LCL, NRB, Proximus