"A ce jour, toutes les preuves indiquent que la Russie est derrière la cyberattaque", a déclaré le ministère de la Transformation numérique dans un communiqué. Ce sabotage "est une manifestation de la guerre hybride que la Russie mène contre l'Ukraine depuis 2014", a assuré le ministère. L'objectif est "non seulement d'intimider la société", mais aussi de "déstabiliser la situation en Ukraine" en "sapant la confiance des Ukrainiens dans leur pouvoir", selon la même source. La cyberattaque s'est produite dans la nuit de jeudi à vendredi et a visé les sites de plusieurs ministères ukrainiens, qui sont restés inaccessibles pendant plusieurs heures.

Cet épisode est intervenu dans un contexte de tensions croissantes entre la Russie et l'Ukraine, Kiev et ses alliés occidentaux accusant Moscou d'avoir massé des troupes à sa frontière en vue d'une éventuelle invasion. L'Ukraine est déchirée depuis 2014 par une guerre dans l'est du pays entre les forces de Kiev et des séparatistes prorusses, dont le Kremlin est largement considéré comme le parrain militaire et financier. Le conflit a éclaté après l'annexion de la péninsule de Crimée la même année par la Russie.

"A ce jour, toutes les preuves indiquent que la Russie est derrière la cyberattaque", a déclaré le ministère de la Transformation numérique dans un communiqué. Ce sabotage "est une manifestation de la guerre hybride que la Russie mène contre l'Ukraine depuis 2014", a assuré le ministère. L'objectif est "non seulement d'intimider la société", mais aussi de "déstabiliser la situation en Ukraine" en "sapant la confiance des Ukrainiens dans leur pouvoir", selon la même source. La cyberattaque s'est produite dans la nuit de jeudi à vendredi et a visé les sites de plusieurs ministères ukrainiens, qui sont restés inaccessibles pendant plusieurs heures. Cet épisode est intervenu dans un contexte de tensions croissantes entre la Russie et l'Ukraine, Kiev et ses alliés occidentaux accusant Moscou d'avoir massé des troupes à sa frontière en vue d'une éventuelle invasion. L'Ukraine est déchirée depuis 2014 par une guerre dans l'est du pays entre les forces de Kiev et des séparatistes prorusses, dont le Kremlin est largement considéré comme le parrain militaire et financier. Le conflit a éclaté après l'annexion de la péninsule de Crimée la même année par la Russie.