Quelque 85 pour cent des infractions au GDPR sont commises sans mauvaise intention et par des collaborateurs d'entreprise, selon CTG. 'Pensons ici un(e) réceptionniste qui omet de transférer une demande de suppression de données d'un fichier, ou un(e) collaborateur/collaboratrice qui clique par mégarde sur un mail d'hameçonnage ('phishing'), ce qui fait que des informations sensibles aboutissent à la rue.'

Miner la confiance

Ce genre d'action non voulue peut miner sérieusement la confiance que des partenaires et des clients accordent à une entreprise, selon le fournisseur de services IT. Son test antistress tente d'y apporter une solution. Sur base de simulations, des experts en respect de la vie privée examinent si les entreprises parviennent dans la pratique à faire face à une fuite de données ou à une demande d'informations conformément aux procédures prévues et endéans les dates-butoirs légales.

Selon CTG, le test antistress aura lieu dans un environnement sécurisé, afin que les entreprises puissent expérimenter à l'avance tout incident éventuel. 'Grâce à notre méthode, elles recevront un rapport objectif avec les points à améliorer, qui sera étayé par notre équipe au moyen d'une analyse qualitative et d'un score', explique Stéphanie Van den Eynde, experte GDPR chez CTG.

Quelque 85 pour cent des infractions au GDPR sont commises sans mauvaise intention et par des collaborateurs d'entreprise, selon CTG. 'Pensons ici un(e) réceptionniste qui omet de transférer une demande de suppression de données d'un fichier, ou un(e) collaborateur/collaboratrice qui clique par mégarde sur un mail d'hameçonnage ('phishing'), ce qui fait que des informations sensibles aboutissent à la rue.'Ce genre d'action non voulue peut miner sérieusement la confiance que des partenaires et des clients accordent à une entreprise, selon le fournisseur de services IT. Son test antistress tente d'y apporter une solution. Sur base de simulations, des experts en respect de la vie privée examinent si les entreprises parviennent dans la pratique à faire face à une fuite de données ou à une demande d'informations conformément aux procédures prévues et endéans les dates-butoirs légales.Selon CTG, le test antistress aura lieu dans un environnement sécurisé, afin que les entreprises puissent expérimenter à l'avance tout incident éventuel. 'Grâce à notre méthode, elles recevront un rapport objectif avec les points à améliorer, qui sera étayé par notre équipe au moyen d'une analyse qualitative et d'un score', explique Stéphanie Van den Eynde, experte GDPR chez CTG.