Selon l'analyste de marché IDC, le nombre de 'wearables' augmentera de 9,4 pour cent cette année. Cette hausse sera cependant moins élevée que durant l'année 2019, qui avait enregistré une croissance spectaculaire de 89 pour cent. L'explication réside en partie dans le nouveau coronavirus qui provoque une réduction de la production des wearables.

IDC s'attend à ce que les livraisons des montres et bracelets intelligents (tels les traceurs d'activité) soient au premier trimestre de 13 pour cent inférieures à celles de l'année passée. Au deuxième trimestre, la baisse devrait être de 7,1 pour cent. Durant le second semestre de l'année, l'analyste de marché table par contre sur une reprise jusqu'à terminer l'année entière sur une croissance de 9,4 pour cent. Au cours des prochaines années, à coup sûr jusqu'en 2024, IDC s'attend à une progression annuelle moyenne de l'ordre de 9,4 pour cent.

., IDC
. © IDC

Quels sont les wearables qui ont le vent en poupe? Les montres intelligentes et ce qu'IDC qualifie d''hearables', à savoir des oreillettes sans fil offrant l'une ou l'autre fonctionnalité intelligente telle la commande à distance, le traçage d'activité ou l'assistance vocale. Au cours des cinq prochaines années, ces oreillettes croîtront en moyenne de 10,3 pour cent jusqu'en 2024. Pour les montres intelligentes, la progression devrait être de 11,4 pour cent

Ces 'hearables' disposent aujourd'hui de davantage de fonctions et se retrouvent dans plusieurs catégories de prix, ce qui les met à la portée de davantage de consommateurs. Pour ce qui est des montres connectées, le public-cible constitué au départ des personnes désireuses de se tenir informées de leur santé et de leur activité s'étend à présent à toutes celles qui veulent disposer à tout moment (littéralement) d'informations sous la main.

Selon l'analyste de marché IDC, le nombre de 'wearables' augmentera de 9,4 pour cent cette année. Cette hausse sera cependant moins élevée que durant l'année 2019, qui avait enregistré une croissance spectaculaire de 89 pour cent. L'explication réside en partie dans le nouveau coronavirus qui provoque une réduction de la production des wearables.IDC s'attend à ce que les livraisons des montres et bracelets intelligents (tels les traceurs d'activité) soient au premier trimestre de 13 pour cent inférieures à celles de l'année passée. Au deuxième trimestre, la baisse devrait être de 7,1 pour cent. Durant le second semestre de l'année, l'analyste de marché table par contre sur une reprise jusqu'à terminer l'année entière sur une croissance de 9,4 pour cent. Au cours des prochaines années, à coup sûr jusqu'en 2024, IDC s'attend à une progression annuelle moyenne de l'ordre de 9,4 pour cent.Quels sont les wearables qui ont le vent en poupe? Les montres intelligentes et ce qu'IDC qualifie d''hearables', à savoir des oreillettes sans fil offrant l'une ou l'autre fonctionnalité intelligente telle la commande à distance, le traçage d'activité ou l'assistance vocale. Au cours des cinq prochaines années, ces oreillettes croîtront en moyenne de 10,3 pour cent jusqu'en 2024. Pour les montres intelligentes, la progression devrait être de 11,4 pour centCes 'hearables' disposent aujourd'hui de davantage de fonctions et se retrouvent dans plusieurs catégories de prix, ce qui les met à la portée de davantage de consommateurs. Pour ce qui est des montres connectées, le public-cible constitué au départ des personnes désireuses de se tenir informées de leur santé et de leur activité s'étend à présent à toutes celles qui veulent disposer à tout moment (littéralement) d'informations sous la main.