Microsoft vient également d'annuler MVP Summit: une conférence américaine pour partenaires MS. Précédemment déjà MWC, GDC et la conférence pour développeurs F8 de Facebook avaient été annulées. Et la liste des conférences technologiques annulées et des événements supprimés ne fait que s'allonger. La conférence des startups Start Summit par exemple, prévue en Suisse, n'aura pas lieu. CloudFest à Rust en Allemagne tombe à l'eau aussi, de même qu'Infor Inspire à Londres. Sont aussi supprimées: F5 Agility à Orlando et HP Reinvent à Anaheim. Il n'y a du reste pas qu'en Europe et aux Etats-Unis que des conférences sont annulées, déplacées ou converties en événements en ligne, puisque tel est le cas aussi en Asie et en Australie. C'est ainsi que Cisco Live à Melbourne ne sera pas organisée, tout comme Black Hat Asia.

On craint que davantage de conférences encore n'aient pas lieu. La traditionnelle 'saison des conférences' dans le secteur technologique risque donc cette année de devenir surtout une affaire de diffusions vidéo, de 'chatboxes' et de présentations PowerPoint partagées. Avec (provisoirement?) une seule exception notable: le festival cinématographique, technologique et musical South by Southwest (SXSW) devrait bien se dérouler à Austin (Texas) du 13 au 22 mars. Voilà du moins ce que l'organisation a elle-même fait savoir hier via Twitter.

Cet événement - y compris toutes les représentations, conférences et événements secondaires - avait l'année dernière attiré plus de 400.000 visiteurs de tous les coins du monde. Une bonne raison pour un citoyen préoccupé de lancer une pétition en vue de convaincre l'organisateur d'annuler SXSW par crainte d'une propagation encore plus importante du Covid-19. La pétition compte entre-temps déjà quasiment 30.000 signatures. Twitter et Facebook ont à présent décidé de ne pas participer à SXSW. Reste à savoir si ces annulations vont aussi provoquer une cascade de désistements.

Microsoft vient également d'annuler MVP Summit: une conférence américaine pour partenaires MS. Précédemment déjà MWC, GDC et la conférence pour développeurs F8 de Facebook avaient été annulées. Et la liste des conférences technologiques annulées et des événements supprimés ne fait que s'allonger. La conférence des startups Start Summit par exemple, prévue en Suisse, n'aura pas lieu. CloudFest à Rust en Allemagne tombe à l'eau aussi, de même qu'Infor Inspire à Londres. Sont aussi supprimées: F5 Agility à Orlando et HP Reinvent à Anaheim. Il n'y a du reste pas qu'en Europe et aux Etats-Unis que des conférences sont annulées, déplacées ou converties en événements en ligne, puisque tel est le cas aussi en Asie et en Australie. C'est ainsi que Cisco Live à Melbourne ne sera pas organisée, tout comme Black Hat Asia. On craint que davantage de conférences encore n'aient pas lieu. La traditionnelle 'saison des conférences' dans le secteur technologique risque donc cette année de devenir surtout une affaire de diffusions vidéo, de 'chatboxes' et de présentations PowerPoint partagées. Avec (provisoirement?) une seule exception notable: le festival cinématographique, technologique et musical South by Southwest (SXSW) devrait bien se dérouler à Austin (Texas) du 13 au 22 mars. Voilà du moins ce que l'organisation a elle-même fait savoir hier via Twitter.Cet événement - y compris toutes les représentations, conférences et événements secondaires - avait l'année dernière attiré plus de 400.000 visiteurs de tous les coins du monde. Une bonne raison pour un citoyen préoccupé de lancer une pétition en vue de convaincre l'organisateur d'annuler SXSW par crainte d'une propagation encore plus importante du Covid-19. La pétition compte entre-temps déjà quasiment 30.000 signatures. Twitter et Facebook ont à présent décidé de ne pas participer à SXSW. Reste à savoir si ces annulations vont aussi provoquer une cascade de désistements.