Prodata Systems est établie à Zaventem. L'année dernière, le chiffre d'affaires de l'entreprise a crû de 25 pour cent à 26 millions d'euros. La firme est active tant dans le secteur privé que dans les pouvoirs publics. Au nombre de ses clients, on recense notamment la police fédérale, le ministère de la défense, la SNCB et Brussels Airport.

Complémentaires

'Nous sommes en outre le leader du marché de la numérisation des salles d'opérations dans les hôpitaux', déclare le CEO Bart Carbonez. Dans ce domaine, on peut entre autres citer l'AZ Herentals, l'Algemeen Stedelijk Ziekenhuis Aalst et les cliniques ZNA au nombre de ses clients.

De son côté, NRB Group estime pouvoir compléter l'offre de services de Prodata Systems avec ses centres de données et son expertise dans des domaines tels les services de nuages hybrides et mainframe. 'Grâce à Prodata Systems, notre groupe pourra continuer de croître avec une gamme plus étoffée et ce, dans tout le pays dans un premier temps, puis dans nos pays voisins ensuite', précise Pascal Laffineur, CEO de NRB.

Prodata Systems est établie à Zaventem. L'année dernière, le chiffre d'affaires de l'entreprise a crû de 25 pour cent à 26 millions d'euros. La firme est active tant dans le secteur privé que dans les pouvoirs publics. Au nombre de ses clients, on recense notamment la police fédérale, le ministère de la défense, la SNCB et Brussels Airport.'Nous sommes en outre le leader du marché de la numérisation des salles d'opérations dans les hôpitaux', déclare le CEO Bart Carbonez. Dans ce domaine, on peut entre autres citer l'AZ Herentals, l'Algemeen Stedelijk Ziekenhuis Aalst et les cliniques ZNA au nombre de ses clients.De son côté, NRB Group estime pouvoir compléter l'offre de services de Prodata Systems avec ses centres de données et son expertise dans des domaines tels les services de nuages hybrides et mainframe. 'Grâce à Prodata Systems, notre groupe pourra continuer de croître avec une gamme plus étoffée et ce, dans tout le pays dans un premier temps, puis dans nos pays voisins ensuite', précise Pascal Laffineur, CEO de NRB.