Une étude réalisée par le cabinet d'analyses Juniper Research révèle que la recharge des smartphones génère massivement beaucoup de CO2 et que ces émissions doubleront largement d'ici cinq ans. Voilà ce qu'annonce le site technologique CNET.

Actuellement, la population mondiale utilisant le smartphone produit 6,4 mégatonnes de gaz à effet de serre, selon Juniper. A l'horizon 2019, ce nombre atteindra 13 mégatonnes, indique le cabinet d'analyses. C'est autant que ce qu'émettent à présent 1,1 million de voitures par an.

Quasiment la moitié de ces gaz à effet de serre proviendra, selon Juniper, des centrales à charbon encore utilisées principalement en Asie, le principal marché pour les smartphones.

Les fabricants de smartphones et les développeurs d'applis doivent donc rendre leurs produits plus écologiques et plus économes en énergie et sommer leurs fournisseur énergétiques d'utiliser davantage de sources d'énergie renouvelable au lieu du charbon et du pétrole, toujours selon Juniper Research.

Une étude réalisée par le cabinet d'analyses Juniper Research révèle que la recharge des smartphones génère massivement beaucoup de CO2 et que ces émissions doubleront largement d'ici cinq ans. Voilà ce qu'annonce le site technologique CNET. Actuellement, la population mondiale utilisant le smartphone produit 6,4 mégatonnes de gaz à effet de serre, selon Juniper. A l'horizon 2019, ce nombre atteindra 13 mégatonnes, indique le cabinet d'analyses. C'est autant que ce qu'émettent à présent 1,1 million de voitures par an. Quasiment la moitié de ces gaz à effet de serre proviendra, selon Juniper, des centrales à charbon encore utilisées principalement en Asie, le principal marché pour les smartphones. Les fabricants de smartphones et les développeurs d'applis doivent donc rendre leurs produits plus écologiques et plus économes en énergie et sommer leurs fournisseur énergétiques d'utiliser davantage de sources d'énergie renouvelable au lieu du charbon et du pétrole, toujours selon Juniper Research.