Combiner des capteurs pour tracer des personnes, là où le GPS est en échec

19/11/18 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Datanews

Vous avez sans aucun doute déjà remarqué que le GPS ne fonctionne pas partout. Et non, il n'est pas toujours question de coins reculés de votre destination de vacances, où la réception du signal laisse à désirer, car à l'intérieur de bâtiments, la navigation par satellite vous laisse souvent aussi en plan. Comme il s'avère parfois nécessaire de pouvoir tracer des personnes n'importe où, la jeune entreprise Epic Blue d'Hasselt a cherché et trouvé une solution.

Combiner des capteurs pour tracer des personnes, là où le GPS est en échec

© Belga

85 pour cent du temps, on se trouve dans un bâtiment ou ailleurs, où il n'y a pas de couverture GPS. Cela n'a pas échappé au CEO d'Epic.Blue, Michael Ilsbroux. Et même si vous n'êtes pas aux prises avec ce genre de problème, il se pose néanmoins avec acuité dans le secteur de la sécurité. C'est ainsi que le commandant d'un corps de pompiers aime savoir où se trouvent ceux-ci à l'intérieur d'un édifice en feu. De même il est important que des agents de sécurité puissent être localisés dans un espace étendu, comme le déclare Ilsbroux: 'Que se passerait-il si l'un d'eux se sentait mal lors d'une inspection, ou était attaqué? Voilà à quoi nous avons réfléchi en développant notre solution.'

Le résultat s'apelle Epic.Blue, un produit logiciel qui tire des données brutes de la combinaison de détecteurs. 'Nous utilisons tout le matériel présent possible', affirme Ilsbroux. 'Pour commencer tout ce que le smartphone ou tout autre wearable de la personne à retrouver peut fournir: gyroscope, détecteurs de mouvements,... Nous combinons cela à d'autres sources éventuelles présentes sur les lieux: bornes wifi, voire GPS au cas où ces signaux seraient quand même présents. Nous appliquons ensuite l'apprentissage machine sur toutes ces données, afin que nous sachions si une personne a fait une chute, a été poussée contre un mur ou est simplement en train de marcher. Notre produit peut aussi sans problème migrer du pistage interne au traçage externe et vice versa.'

Intégrations et wearables

Epic.Blue se compose d'une solution serveur capable de tourner tant dans le nuage que chez le client même, et est mis à disposition moyennant un forfait licence. 'Nous pouvons intégrer notre logiciel dans l'infrastructure IT de dispatching existante du client ou placer les données dans un tableau de bord séparé ou une appli individuelle', précise Ilsbroux. 'Actuellement, un projet-pilote est en cours dans une grande firme de sécurité, qui, si tout se passe bien, devrait mener à un achat. Plusieurs corps de pompiers ont également déjà exprimé leur intérêt pour notre solution, à condition que nous disposions d'un produit répondant à leurs besoins spécifiques. Les pompiers n'emmènent en effet pas leur smartphone en intervention. Voilà pourquoi nous sommes en train de développer un wearable capable de générer toutes les données nécessaires. Ce matériel deviendra un produit à part que nous voulons lancer sur le marché, en tant que facilitateur pour notre logiciel.'

L'entreprise d'Ilsbroux et de ses deux cofondateurs est une fusion de deux startups plus anciennes: Gravitence et CatchFlip. 'L'une était spécialisée dans la géo-localisation, et l'autre dans l'apprentissage machine', explique le CEO. 'En regroupant les deux, nous avons réussi à mettre au point ce produit. En réalisant déjà des projets dans ces deux domaines, nous avons pu développer Epic.Blue sur base de moyens propres, après quoi nous avons abouti dans le giron de Start It@KBC et du programme iStart de l'imec. Nous avons ainsi fait l'objet d'un investissement de 50.000 euros et maintenant, nous préparons une première véritable phase de capitalisation. Nous pourrions poursuivre notre croissance de manière organique, mais si nous voulons accélérer le mouvement, nous pensons avoir besoin de quelque 500.000 euros, car l'objectif est à coup sûr d'internationaliser notre produit. Pour cela, nous comptons entre autres sur des revendeurs et d'autres partenariats avec des fabricants désireux d'intégrer notre solution dans leur gamme. En outre, nous opérons évidemment dans un petit monde, où une histoire à succès se propage très vite. Au niveau des investisseurs, nous nous tournerons donc vers des business angels en vue ou vers du 'smart money' de personnes connaissant le marché et la technologie.'

Epic.Blue

Siège social: Hasselt

Nombre d'associés: 3

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, 500.000 euros sont recherchés pour accélérer la croissance.

Site web:www.epic.blue

En savoir plus sur:

Nos partenaires