Les étiquettes électroniques permettront à la chaîne de supermarchés d'adapter plus rapidement ses prix à la concurrence, où le système est déjà généralisé. La mesure entraînera aussi une économie de 75 millions d'étiquettes par an, soit 90 tonnes de papier, se félicite Colruyt.

Des tests ont été réalisés dans quatre magasins. Le mouvement sera lancé en mai et les 240 succursales du groupe en Belgique et au Luxembourg seront équipées pour la fin de l'année.