Vendredi, le mode d'emploi restait néanmoins disponible sur d'autres sites web. D'après la chaîne de télévision américaine Fox News, le manuel avait déjà été téléchargé plus de 100.000 fois avant l'intervention du gouvernement.

"Jusqu'à nouvel ordre, le gouvernement des Etats-Unis se réserve le droit d'information" sur sur cette arme, peut-on lire vendredi sur le site defcad.org, géré par l'association texane Defense Distributed, à laquelle appartient Cody Wilson. Cette mesure intervient à la demande expresse du Département américain en charge de veiller à l'application de la loi sur le commerce international des armes.

Les plans de fabrication de ce pistolet appelé "Liberator" donnent à chacun la possibilité de créer sa propre arme à feu grâce à une imprimante 3D.

Après la publication lundi des fichiers de fabrication, les autorités ont craint que des criminels et terroristes s'en emparent et puissent produire des armes facilement. (Belga)

Vendredi, le mode d'emploi restait néanmoins disponible sur d'autres sites web. D'après la chaîne de télévision américaine Fox News, le manuel avait déjà été téléchargé plus de 100.000 fois avant l'intervention du gouvernement. "Jusqu'à nouvel ordre, le gouvernement des Etats-Unis se réserve le droit d'information" sur sur cette arme, peut-on lire vendredi sur le site defcad.org, géré par l'association texane Defense Distributed, à laquelle appartient Cody Wilson. Cette mesure intervient à la demande expresse du Département américain en charge de veiller à l'application de la loi sur le commerce international des armes. Les plans de fabrication de ce pistolet appelé "Liberator" donnent à chacun la possibilité de créer sa propre arme à feu grâce à une imprimante 3D. Après la publication lundi des fichiers de fabrication, les autorités ont craint que des criminels et terroristes s'en emparent et puissent produire des armes facilement. (Belga)