CoderDojo Belgium est une organisation non marchande qui apprend aux jeunes à programmer gratuitement. Ces derniers mois, les cours avaient été brièvement interrompus, mais les réunions en direct sont à présent de nouveau autorisées. Les enfants qui effectuent leurs premiers pas dans l'IT et l'encodage, peuvent par conséquent de nouveau s'inscrire aux ateliers, aussi appelés 'dojos'. Il en existe aujourd'hui quelque 150 dans notre pays, accompagnés par des bénévoles.

Créatif

"CoderDojo est un mouvement libre, où tous les enfants de 7 à 18 ans sont les bienvenus", déclare Iny van Beuningen, Community Lead de l'organisation, dans un communiqué de presse. Durant les ateliers, les jeunes collaborent au développement de choses créatives. "Les dojos accordent la priorité au plaisir", ajoute van Beuningen. "Mais les enfants apprennent également d'autres compétences comme le travail en commun, la résolution de problèmes et la présentation."

Depuis sa fondation dans notre pays en 2013, CoderDojo a par ailleurs étoffé ses ateliers par quelques classes spécifiques destinées à rendre l'encodage plus largement accessible. CoderDojo for All s'adresse par exemple aux enfants défavorisés qui ne possèdent peut-être pas un PC chez eux. Les filles sont tout autant les bienvenues, parce qu'elles sont encore et toujours en minorité. En 2020, le nombre de filles inscrites représentait ainsi 26 pour cent. Le 17 octobre, CoderDojo organisera par conséquent un événement spécial appelé CoderDojo4Girlz.

CoderDojo Belgium est une organisation non marchande qui apprend aux jeunes à programmer gratuitement. Ces derniers mois, les cours avaient été brièvement interrompus, mais les réunions en direct sont à présent de nouveau autorisées. Les enfants qui effectuent leurs premiers pas dans l'IT et l'encodage, peuvent par conséquent de nouveau s'inscrire aux ateliers, aussi appelés 'dojos'. Il en existe aujourd'hui quelque 150 dans notre pays, accompagnés par des bénévoles."CoderDojo est un mouvement libre, où tous les enfants de 7 à 18 ans sont les bienvenus", déclare Iny van Beuningen, Community Lead de l'organisation, dans un communiqué de presse. Durant les ateliers, les jeunes collaborent au développement de choses créatives. "Les dojos accordent la priorité au plaisir", ajoute van Beuningen. "Mais les enfants apprennent également d'autres compétences comme le travail en commun, la résolution de problèmes et la présentation."Depuis sa fondation dans notre pays en 2013, CoderDojo a par ailleurs étoffé ses ateliers par quelques classes spécifiques destinées à rendre l'encodage plus largement accessible. CoderDojo for All s'adresse par exemple aux enfants défavorisés qui ne possèdent peut-être pas un PC chez eux. Les filles sont tout autant les bienvenues, parce qu'elles sont encore et toujours en minorité. En 2020, le nombre de filles inscrites représentait ainsi 26 pour cent. Le 17 octobre, CoderDojo organisera par conséquent un événement spécial appelé CoderDojo4Girlz.