Wrike, dont le siège central se trouve à San José en Californie, occupe plus de mille personnes et possède 18.000 clients, dont Google, L'Oréal, Greenpeace et Kaspersky. Elle fournit un logiciel SaaS de gestion de projets, qui permet de planifier, gérer ou entériner à distance des services liés au travail.

Citrix considère ce rachat comme une accélération de son modèle commercial ciblant le nuage. La gamme de Citrix sera étendue. En ce qui concerne Wrike, elle aura désormais accès à l'écosystème des partenaires de Citrix. Selon le repreneur, les clients des deux entreprises sont en outre assez complémentaires.

L'année dernière, Wrike a tiré un chiffre d'affaires de 140 millions de dollars de Software-as-a-Service (SaaS ARR). C'est là trente pour cent de plus que durant les deux années précédentes. Pour 2021, elle table sur une nouvelle croissance organique de trente pour cent.

Les 2,25 milliards de dollars seront acquittés au moyen d'un nouvel endettement, d'un versement en liquides et d'investissements.

Wrike, dont le siège central se trouve à San José en Californie, occupe plus de mille personnes et possède 18.000 clients, dont Google, L'Oréal, Greenpeace et Kaspersky. Elle fournit un logiciel SaaS de gestion de projets, qui permet de planifier, gérer ou entériner à distance des services liés au travail.Citrix considère ce rachat comme une accélération de son modèle commercial ciblant le nuage. La gamme de Citrix sera étendue. En ce qui concerne Wrike, elle aura désormais accès à l'écosystème des partenaires de Citrix. Selon le repreneur, les clients des deux entreprises sont en outre assez complémentaires.L'année dernière, Wrike a tiré un chiffre d'affaires de 140 millions de dollars de Software-as-a-Service (SaaS ARR). C'est là trente pour cent de plus que durant les deux années précédentes. Pour 2021, elle table sur une nouvelle croissance organique de trente pour cent.Les 2,25 milliards de dollars seront acquittés au moyen d'un nouvel endettement, d'un versement en liquides et d'investissements.