Cisco déclare être certaine que c'est la Russie qui est à l'initiative de cette dangereuse attaque. Le logiciel présente en effet des éléments de code qui ont déjà été utilisés dans des maliciels (malware) précédents attribués à Moscou.

En Ukraine, on prétend être conscient d'être la cible potentielle d'une cyber-attaque russe. Kiev y voit un lien avec la finale de la Champions League européenne de football qui sera jouée samedi dans la capitale ukrainienne.