Les équipes de recherche en sécurité IBM X-Force et Cisco Talos vont donc regrouper leurs forces. "La combinaison de X-Force et Talos représente un énorme atout dans la lutte contre les cyber-délits. IBM est depuis longtemps déjà adepte d'une collaboration ouverte en matière de cyber-sécurité", explique Erno Doorenspleet d'IBM Security. "A présent que Cisco adopte notre système immunitaire, les clients des deux entreprises pourront par exemple activer des technologies cognitives telles IBM Watson for Cybersecurity pour leurs appareils Cisco."

Protection des réseaux et du nuage

Cisco combinera ses produits de sécurité avec le logiciel de contrôle QRadar d'IBM, ce qui permettra aux clients de surveiller leurs réseaux, appareils et nuages.

De son côté, IBM associera son Incident Response Platform (IRP) avec le Threat Grid, à savoir le logiciel d'analyse des maliciels de Cisco. Les utilisateurs IRP pourront désormais analyser les indicateurs de menaces et désactiver les maliciels potentiels avec la technologie du bac à sable de Threat Grid.

Nécessité d'une collaboration plus étroite entre cyber-protecteurs

Du rapport de sécurité annuel de Cisco, il ressort que 65 pour cent des entreprises utilisent entre 6 et 50 produits de sécurité différents pour lutter contre la cybercriminalité. Elles augmentent ainsi - de manière assez contradictoire - le risque de failles dans leur sécurité. "Voilà qui souligne l'importance d'une défense intégrée", affirme Linda van de Weerd, security lead chez Cisco.

Aujourd'hui, six entreprises ICT néerlandaises ont également décidé de collaborer sur le plan de la cyber-sécurité, à savoir Legian, Intermax, Grabowsky, Restment, Keylocker et Hudson Cybertec.

Les équipes de recherche en sécurité IBM X-Force et Cisco Talos vont donc regrouper leurs forces. "La combinaison de X-Force et Talos représente un énorme atout dans la lutte contre les cyber-délits. IBM est depuis longtemps déjà adepte d'une collaboration ouverte en matière de cyber-sécurité", explique Erno Doorenspleet d'IBM Security. "A présent que Cisco adopte notre système immunitaire, les clients des deux entreprises pourront par exemple activer des technologies cognitives telles IBM Watson for Cybersecurity pour leurs appareils Cisco."Protection des réseaux et du nuageCisco combinera ses produits de sécurité avec le logiciel de contrôle QRadar d'IBM, ce qui permettra aux clients de surveiller leurs réseaux, appareils et nuages.De son côté, IBM associera son Incident Response Platform (IRP) avec le Threat Grid, à savoir le logiciel d'analyse des maliciels de Cisco. Les utilisateurs IRP pourront désormais analyser les indicateurs de menaces et désactiver les maliciels potentiels avec la technologie du bac à sable de Threat Grid.Nécessité d'une collaboration plus étroite entre cyber-protecteursDu rapport de sécurité annuel de Cisco, il ressort que 65 pour cent des entreprises utilisent entre 6 et 50 produits de sécurité différents pour lutter contre la cybercriminalité. Elles augmentent ainsi - de manière assez contradictoire - le risque de failles dans leur sécurité. "Voilà qui souligne l'importance d'une défense intégrée", affirme Linda van de Weerd, security lead chez Cisco.Aujourd'hui, six entreprises ICT néerlandaises ont également décidé de collaborer sur le plan de la cyber-sécurité, à savoir Legian, Intermax, Grabowsky, Restment, Keylocker et Hudson Cybertec.