Cet argent provient en partie d'investisseurs précédents, à savoir LRM, PMV et Gemma Frisius (KU Leuven), mais aussi de Fortino Capital et de Jurgen Ingels. Fortina Capital et PMV ont pris en charge cette phase de capitalisation. Suite à cet investissement, tant Renaat Berckmoes (Fortino Capital) que Jurgen Ingels rejoignent le conseil d'administration de D square.

Avec cet argent, l'entreprise entend faire connaître son produit Trendminder à l'échelle internationale. Il s'agit d'un logiciel de 'datamining' pour les grandes entreprises industrielles. Il recherche les anomalies et les relie à des incidents du passé. Il permet donc d'exposer les problèmes éventuels et de prévoir les difficultés à venir.

L'entreprise, qui est dirigée par son co-fondateur Bert Baeck, occupe actuellement 30 personnes. Elle est établie sur le Corda Campus d'Hasselt et a ouvert cet été une filiale à New York. En janvier, elle entend aussi ouvrir un bureau de vente à Houston (Texas).

Cet argent provient en partie d'investisseurs précédents, à savoir LRM, PMV et Gemma Frisius (KU Leuven), mais aussi de Fortino Capital et de Jurgen Ingels. Fortina Capital et PMV ont pris en charge cette phase de capitalisation. Suite à cet investissement, tant Renaat Berckmoes (Fortino Capital) que Jurgen Ingels rejoignent le conseil d'administration de D square. Avec cet argent, l'entreprise entend faire connaître son produit Trendminder à l'échelle internationale. Il s'agit d'un logiciel de 'datamining' pour les grandes entreprises industrielles. Il recherche les anomalies et les relie à des incidents du passé. Il permet donc d'exposer les problèmes éventuels et de prévoir les difficultés à venir. L'entreprise, qui est dirigée par son co-fondateur Bert Baeck, occupe actuellement 30 personnes. Elle est établie sur le Corda Campus d'Hasselt et a ouvert cet été une filiale à New York. En janvier, elle entend aussi ouvrir un bureau de vente à Houston (Texas).