Sur une base annuelle, le bénéfice net a été de 54 pour cent inférieur pour s'établir à 5,1 milliards de wons, soit quelque 3,9 milliards d'euros après conversion. En outre, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 4 pour cent à 56,1 milliards de wons. Rappelons que Samsung est le principal fabricant de puces et de smartphones au monde.

Les tensions géopolitiques, comme le conflit commercial opposant la Chine et les Etats-Unis, mais aussi les restrictions imposées par le Japon à l'exportation de puces dans les écrans en provenance de Corée chamboulent toute la chaîne de livraison et engendrent une pression sur les prix notamment des puces qui sont utilisées dans les smartphones, mais aussi dans les centres de données.

Samsung n'a pas révélé ce qu'elle prévoyait de distribuer comme dividende et autres primes au cours des trois prochaines années. C'était pourtant initialement prévu, mais à l'entendre, l'entreprise a pas mal de défis à relever et a par conséquent postposé cette annonce.