Christoph Neut travaille depuis l'été de 2016 pour Sparkcentral, où il était responsable des activités européennes en tant que vice-président EMEA. Depuis ce mois-ci, il assume la direction complète de l'entreprise en sa qualité de CEO, une récompense pour le succès européen de Sparkcentral.

Whatsapp avait en 2018 lancé des services payants pour les entreprises. A l'époque, Sparkcentral était l'une des quinze entreprises qui y furent impliquées dès le départ. "La firme se trouve dans une phase de croissance. L'histoire Whatsapp y a énormément contribué. Nous fûmes l'une des premières entreprises à y avoir eu accès. Elle est particulièrement populaire dans la zone EMEA, ce qui nous a permis d'effectuer un véritable rush de croissance ces 18 derniers mois", déclare Neut à Data News.

Avant son arrivée chez Sparkcentral, Neut fut Chief Commercial Officer du Groupe Cegeka. Précédemment encore, il fut actif chez Stefanini et chez TechTeam Global.

Neut succède à Joe Gagnon, qui avait lui-même pris en mai 2018 la place du fondateur, Davy Kestens. Gagnon a un nouveau défi à relever dans le secteur de la santé. Cela, en combinaison avec la croissance européenne enregistrée sous Neut, a ouvert à ce dernier la voie vers la direction de l'entreprise.

"On connaît le secteur et les clients, on sait où se située la croissance, et la stratégie a déjà été en grande partie adaptée à ce à quoi nous sommes occupés en Europe", précise Neut.

Sparkcentral a débuté à Hasselt, mais son siège principal se situe à présent à San Francisco. Aujourd'hui, l'entreprise occupe une quarantaine de personnes. Neut continuera d'habiter en Belgique: "Mais je partagerai mon temps entre les deux régions, même si nous envisageons de transférer peut-être le siège à New York."

La majeure partie du développement se fait encore sur le Corda Campus d'Hasselt. "Quatre-vingts pour cent de la plate-forme est à mettre au compte de la Belgique, surtout les activités basées Whatsapp. Nous sommes une entreprise globale caractérisée par une forte présence aux Etats-Unis et en Belgique", conclut Neut.

Christoph Neut travaille depuis l'été de 2016 pour Sparkcentral, où il était responsable des activités européennes en tant que vice-président EMEA. Depuis ce mois-ci, il assume la direction complète de l'entreprise en sa qualité de CEO, une récompense pour le succès européen de Sparkcentral.Whatsapp avait en 2018 lancé des services payants pour les entreprises. A l'époque, Sparkcentral était l'une des quinze entreprises qui y furent impliquées dès le départ. "La firme se trouve dans une phase de croissance. L'histoire Whatsapp y a énormément contribué. Nous fûmes l'une des premières entreprises à y avoir eu accès. Elle est particulièrement populaire dans la zone EMEA, ce qui nous a permis d'effectuer un véritable rush de croissance ces 18 derniers mois", déclare Neut à Data News.Avant son arrivée chez Sparkcentral, Neut fut Chief Commercial Officer du Groupe Cegeka. Précédemment encore, il fut actif chez Stefanini et chez TechTeam Global.Neut succède à Joe Gagnon, qui avait lui-même pris en mai 2018 la place du fondateur, Davy Kestens. Gagnon a un nouveau défi à relever dans le secteur de la santé. Cela, en combinaison avec la croissance européenne enregistrée sous Neut, a ouvert à ce dernier la voie vers la direction de l'entreprise."On connaît le secteur et les clients, on sait où se située la croissance, et la stratégie a déjà été en grande partie adaptée à ce à quoi nous sommes occupés en Europe", précise Neut.Sparkcentral a débuté à Hasselt, mais son siège principal se situe à présent à San Francisco. Aujourd'hui, l'entreprise occupe une quarantaine de personnes. Neut continuera d'habiter en Belgique: "Mais je partagerai mon temps entre les deux régions, même si nous envisageons de transférer peut-être le siège à New York."La majeure partie du développement se fait encore sur le Corda Campus d'Hasselt. "Quatre-vingts pour cent de la plate-forme est à mettre au compte de la Belgique, surtout les activités basées Whatsapp. Nous sommes une entreprise globale caractérisée par une forte présence aux Etats-Unis et en Belgique", conclut Neut.