En enlevant la contribution de Mobile Vikings, le chiffre d'affaires domestique organique de Proximus a augmenté de 1% au quatrième trimestre. L'ebitda domestique s'est, lui, élevé à 382 millions d'euros, en baisse de 3,9% par rapport au dernier trimestre de 2020. Proximus explique cette diminution par une hausse des coûts due à "l'inflation, le programme de transformation, l'augmentation des activations de clients, l'impact progressif de certains avantages octroyés au personnel et la mise en place de programmes".

Le dernier trimestre de 2021 a également vu une croissance au niveau de la clientèle avec 53.000 nouvelles cartes Mobile Postpaid, 15.000 nouveaux abonnements internet et 14.000 nouveaux abonnements télévisés. A l'international, TeleSign et BICS affichent également une croissance de leur chiffre d'affaires, respectivement de 15,1% et 9%. Le chiffre d'affaires sous-jacent du groupe a grimpé de 3,8% à 1.441 millions d'euros et l'Ebidta sous-jacent du groupe a atteint 409 millions d'euros, en baisse annuelle de 3,8%.

Sur l'ensemble de l'année 2021, Proximus a suivi ses prévisions, avec un chiffre d'affaires domestique organique conforme à celui de 2020, à 4.347 millions d'euros, en recul de 0,2% en glissement annuel. Un dividende brut de 1,20 euro par action sera versé. Pour 2022, Proximus a l'intention de verser un dividende similaire.

Pour 2022, Proximus vise une croissance allant jusqu'à 1% de son chiffre d'affaires (hors terminaux) et de son Ebidta sous-jacents domestiques. Il s'attend à ce que l'Ebitda du groupe recule d'environ 1%.

En enlevant la contribution de Mobile Vikings, le chiffre d'affaires domestique organique de Proximus a augmenté de 1% au quatrième trimestre. L'ebitda domestique s'est, lui, élevé à 382 millions d'euros, en baisse de 3,9% par rapport au dernier trimestre de 2020. Proximus explique cette diminution par une hausse des coûts due à "l'inflation, le programme de transformation, l'augmentation des activations de clients, l'impact progressif de certains avantages octroyés au personnel et la mise en place de programmes".Le dernier trimestre de 2021 a également vu une croissance au niveau de la clientèle avec 53.000 nouvelles cartes Mobile Postpaid, 15.000 nouveaux abonnements internet et 14.000 nouveaux abonnements télévisés. A l'international, TeleSign et BICS affichent également une croissance de leur chiffre d'affaires, respectivement de 15,1% et 9%. Le chiffre d'affaires sous-jacent du groupe a grimpé de 3,8% à 1.441 millions d'euros et l'Ebidta sous-jacent du groupe a atteint 409 millions d'euros, en baisse annuelle de 3,8%.Sur l'ensemble de l'année 2021, Proximus a suivi ses prévisions, avec un chiffre d'affaires domestique organique conforme à celui de 2020, à 4.347 millions d'euros, en recul de 0,2% en glissement annuel. Un dividende brut de 1,20 euro par action sera versé. Pour 2022, Proximus a l'intention de verser un dividende similaire.Pour 2022, Proximus vise une croissance allant jusqu'à 1% de son chiffre d'affaires (hors terminaux) et de son Ebidta sous-jacents domestiques. Il s'attend à ce que l'Ebitda du groupe recule d'environ 1%.